20 Minutes : Actualités et infos en direct
PodcastComment le don d’ovocyte m’a permis d’avoir un enfant ?

« Minute Papillon ! » : Comment le don d’ovocyte m’a permis de fonder une famille ?

PodcastEcoutez dans cet épisode Mélodie et Edouard Renoux, la trentaine d’années, qui ont pu avoir un enfant grâce à un don d’ovocyte
Illustration d'un interphone de surveillance de bébé et d'un biberon
Illustration d'un interphone de surveillance de bébé et d'un biberon - Canva / 20 Minutes
Anne-Laëtitia Béraud

Anne-Laëtitia Béraud


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton« J’accepte pour aujourd’hui » dans le bandeau ci-dessous.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Vouloir fonder une famille, avoir un enfant, et se rendre compte que, pour 1.001 raisons, ce ne sera pas possible facilement, « naturellement ». Infertilité, voire stérilité dans les couples hétérosexuels, projet d’enfants de femmes seules ou de couples lesbiens… Alors que faire ? Il existe le don de gamètes, c’est-à-dire de spermatozoïdes ou d’ovocytes, voire un don d’embryon. Le don de gamètes est une activité d’assistance médicale à la procréation (PMA) et relève des compétences de l’Agence de la biomédecine. Ce don de gamètes est réalisé au sein d’établissements de santé autorisés dans notre pays. Un don de quelques cellules qui peut conduire peut-être à une grossesse, à la naissance d’un bébé, un don qui changera à jamais un couple, des femmes qui ont le projet d’être parent.

Un long parcours pour obtenir un don

Dans cet épisode de notre podcast d’actus « Minute Papillon ! », découvrez comment un don d’ovocyte a changé la vie du couple Renoux, Edouard, 35 ans, cadre commercial dans la grande consommation, et Mélodie, 30 ans, qui travaille dans les pompes funèbres. Ce couple de région parisienne a reçu un don d’ovocyte ayant conduit à une grossesse, et un enfant né en 2019.

Leur histoire a commencé il y a dix ans, quand Mélodie a découvert, à 20 ans, des soucis de santé hormonaux et une ménopause précoce. En 2016, le couple a entrepris des démarches dans un centre CECOS, centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme humain, qui regroupe une équipe pluridisciplinaire dans la procréation médicalement assistée (PMA) : gynécologues, biologistes, généticiens, psychologues…

Ecoutez dans cet épisode le témoignage de Mélodie et Edouard, les étapes pour bénéficier de ce don d’ovocyte, mais aussi les difficultés d’un parcours en PMA, l’échec et la douleur d’un deuil périnatal après la mort d’un fœtus. Leurs questionnements, aussi, à propos de leur enfant, ou sur l’éventuel don de leur dernier embryon congelé à une personne ou un couple en parcours PMA.

Face à la pénurie et une demande en hausse, un appel au don de gamètes

Rappelons que, comme tous autres dons d’éléments et produits du corps humain, le don de spermatozoïdes et d’ovocytes est un acte de solidarité, régi par la loi de bioéthique : c’est-à-dire l’anonymat, la gratuité et le consentement. Comme le souligne l’Agence de biomédecine, les embryons congelés restants après la réalisation du projet parental peuvent, après consentement, être donnés. Ils bénéficient à des femmes ou des couples qui ne peuvent réaliser leur projet d’enfant par d’autres méthodes d’assistance médicale à la procréation.

Nombre de médias, dont 20 Minutes, rappellent régulièrement la difficulté pour recevoir un don de gamètes en France, même s’il y a des progrès. L’offre reste insuffisante pour répondre aux besoins de l’ensemble des personnes en attente, et dont le nombre augmente chaque année. La principale conséquence est un délai d’attente de plusieurs mois, voire de plusieurs années.

Pour y remédier, l’Agence de biomédecine met régulièrement en place des actions de sensibilisation et de communication auprès du grand public. Elle appelle aux dons d’ovocyte et de spermatozoïdes, notamment chez les personnes africaines, afro-descendantes et asiatiques, la pénurie de gamètes étant encore plus importante en France pour ces populations.

Contactez-nous

« Minute Papillon ! » est le podcast d’actus de 20 Minutes, disponible sur toutes les plateformes et applications d’écoute et sur la plateforme de podcast de 20minutes.fr. Si cet épisode vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à en parler autour de vous. Vous pouvez vous abonner gratuitement à ce podcast sur votre plateforme ou appli d’écoute préférée. Pour une suggestion, un commentaire, une critique, écrivez-nous à l’adresse : audio@20minutes.fr

Sujets liés