20 Minutes : Actualités et infos en direct
podcastLa bisexualité est-elle « un puissant vecteur d’affirmation » ?

« Tout Sexplique » : En quoi la bisexualité féminine est-elle « un puissant vecteur d’affirmation » ?

podcastDans notre rendez-vous sexualité et santé « Tout Sexplique », Mathilde Ramadier, essayiste, analyse la bisexualité et la pansexualité
Illustration de dés avec une silhouette sur le dessus
Illustration de dés avec une silhouette sur le dessus - Canva / 20 Minutes
Anne-Laëtitia Béraud

Anne-Laëtitia Béraud


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Et pour mieux rémunérer 20 Minutes, n’hésitez pas à accepter tous les cookies, même pour un jour uniquement, via notre bouton« J’accepte pour aujourd’hui » dans le bandeau ci-dessous.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies


Dans notre podcast Minute Papillon !, retrouvons notre rendez-vous hebdo Tout Sexplique, qui parle de sexualité, de santé et de société. Aujourd’hui, on évoque la bisexualité, la pansexualité, avec Mathilde Ramadier. Cette autrice, journaliste, scénariste de bandes dessinées, a publié l’essai Vivre fluide, Quand les femmes s’émancipent de l’hétérosexualité, aux éditions du Faubourg (19,90 euros). Un ouvrage dans lequel elle évoque cette orientation sexuelle longtemps taboue, mais aussi les stéréotypes sur les personnes bisexuelles. Elle affirme que « vivre fluide » est « un puissant vecteur d’affirmation de soi, d’ouverture vers l’autre », et constitue « un nouvel horizon féministe ».

« La fluidité va au-delà de la sexualité »

Dans cet entretien, à écouter ci-dessus, Mathilde Ramadier revient d’abord sur les termes de bisexualité, de pansexualité, et de fluidité. Reprenant la thèse freudienne qui affirme « qu’on est toutes et tous bi psychiquement », elle revient aussi sur les limites de celle-ci.

Les personnes bisexuelles affrontent de nombreux détracteurs issus « des deux camps [hétérosexuel et homosexuel] », selon l’autrice. Parmi eux, celles et ceux qui considèrent cette orientation comme « le signe d’une indétermination tiède », ou qu’elle représente « un hiatus dans l’histoire récente de la sexualité féminine ».

Mathilde Ramadier estime par ailleurs que la bisexualité, ou la pansexualité, permet de découvrir une plus large diversité et liberté des rapports, humains comme sexuels, car « la fluidité va au-delà de la sexualité ».

Vos questions à audio@20minutes.fr

Tout Sexplique est un rendez-vous hebdomadaire d’entretiens où l’on échange sur la sexualité, la santé et la société. Si vous avez des questions sur ces thèmes, on les transmet à des professionnels de santé et des experts pour qu’ils y répondent en podcast. Comment faire ? Nous écrire un message à l’adresse : audio@20minutes.fr

Vous pouvez écouter gratuitement Minute Papillon ! et Tout Sexplique sur toutes les applications et plateformes d’écoute en ligne, comme Apple podcast, Spotify ou Podcast addict par exemple. Pour faire grandir notre communauté, n’hésitez pas à partager nos épisodes sur les réseaux sociaux, à vous abonner à notre podcast, à nous évaluer et nous laisser des commentaires sur votre appli d’écoute favorite.

Sujets liés