« Minute Papillon ! » : Pourquoi la productivité, notion phare de l’économie et du travail, est-elle antiféministe ?

PODCAST Dans « Minute Papillon ! », Laetitia Vitaud, autrice et conférencière sur le futur du travail, souligne que la productivité, qui oublie notamment le « travail gratuit », cause des inégalités économiques pénalisant surtout les femmes

Anne-Laetitia Beraud
— 

Pourquoi la productivité, notion phare de l’économie et du travail, devenue baromètre de notre propre valeur et statut social, mériterait d’être réévaluée ? Héritée de la révolution industrielle, elle « oublie » aujourd’hui tous les apports, toutes les personnes assurant que les « productifs » aient de quoi manger, voient les enfants gardés et instruits, les personnes malades et âgées soignées… Autant de métiers peu valorisés et en grande partie occupés par des femmes. Sans parler du « travail gratuit », comme les tâches ménagères ou la charge éducative, assuré, là encore, majoritairement par des femmes.

Des tâches invisibles dans la notion de productivité

Laetitia Vitaud, autrice et conférencière sur le futur du travail, experte au Lab du média Welcome to the jungle, appelle à réévaluer la productivité dans l’essai En finir avec la productivité. Critique féministe d’une notion phare de l’économie et du travail, récemment publié aux éditions Payot. Elle est l’invitée de notre podcast Minute Papillon !

Dans cet entretien, Laetitia Vitaud rappelle qu'« il y a un lien très fort entre le "travail gratuit" et le travail rémunéré. Et si on a des contraintes de "travail gratuit", qu’il s’agisse de s’occuper de parents âgés, d’enfants, de s’occuper du foyer, de faire manger car à un moment il n’y a plus de cantine, cela a des conséquences immédiates sur la possibilité d’avoir un travail rémunéré. Et cela cause des inégalités économiques très fortes, qui sont très genrées, parce que les femmes assurent beaucoup plus de travail gratuit, – deux tiers dans la globalité –, alors que les hommes ont plus de disponibilités pour être rémunéré pour leur travail, puisque deux tiers du travail rémunéré, de manière agrégé, est endossé par des hommes. »

Comment être « productifs ensemble » ? « Ce dont on manque le plus [depuis la crise du Covid-19], ce sont les temps collectifs, les rituels, le "être ensemble". C’est quelque chose qui est à réinventer, parce qu’une des choses que nous apporte le travail, c’est le plaisir d’être avec les autres, faire partie d’une tribu […], de se sentir appartenir à quelque chose de plus grand que soi. Donc, il est temps de rééquilibrer les choses, de renforcer les liens pour être plus productifs […] parce que l’on n’est pas productif tout seul. »

Ecoutez gratuitement la suite de cet entretien avec Laetitia Vitaud dans le lecteur audio ci-dessus. La conférencière évoque notamment les ambiguïtés du télétravail, ou encore la réévaluation de la productivité en termes de travail collectif.

Minute Papillon ! est le podcast d’actus de 20 Minutes. Vous pouvez l’écouter sur toutes les applications et plateformes d’écoute en ligne, comme Apple podcast, Spotify, Deezer ou Podcast addict par exemple. Pour nous écrire : audio@20minutes.fr