« Tout Sexplique » : La virginité, c’est quoi ? Réponses en podcast

PODCAST Dans notre rendez-vous santé et sexualité « Tout Sexplique », Laurence Desjardins, sexologue, intervenante en milieu scolaire, évoque le concept de virginité

Anne-Laetitia Beraud
— 

« Et si on disait que la virginité n’a rien à voir avec le corps humain ? Qu’elle est un construit social, un concept dépassé ? », interrogent les sexologues Laurence Desjardins, Isabelle Arcoite et Annabelle Gauthier dans On SEXplique ça, ouvrage tout juste publié aux éditions de l'Homme (19,90 euros). Dans notre podcast Minute Papillon !, on retrouve notre rendez-vous Tout Sexplique, et l’on va évoquer la virginité avec Laurence Desjardins, par ailleurs intervenante en sexologie en milieu scolaire.

Pourquoi la virginité ne relève pas de la biologie ?

Selon le dictionnaire CNRTL du CNRS, la virginité est l’état d’une personne n’ayant jamais eu de relations sexuelles. Au figuré, caractère de ce qui est pur, de ce qui n’a jamais été touché, mélangé, souillé. Sujet de l’intime, la virginité a été, et est encore, dans plusieurs cultures et pays, une mesure du caractère honorable du corps féminin à marier. On parle ici de surveillance, de contrôle de ce corps, et cela n’a pas grand-chose à voir avec la biologie humaine.

Dans cet entretien, Laurence Desjardins revient sur le concept de virginité, qui se réfère au fait de ne jamais avoir eu de rapport sexuel pénétratif vaginal dans un rapport hétérosexuel. La virginité a longtemps été « mesurée » par la présence de l’hymen, fragile membrane à l’entrée du vagin, qui peut se rompre à n’importe quel moment de la vie. Elle peut être trouée, déchirée, évacuée à l’occasion d’une activité physique, d’une chute, de l’insertion de doigts ou d’un objet dans la cavité vaginale.

Pourquoi s’interroger sur la représentation de la « première fois » ?

Rappelons qu’en 2018, l’Organisation mondiale de la santé a appelé à cesser la pratique de tests de virginité. Ces examens ne reposent sur aucune base scientifique et menacent la santé des femmes, avertit l’institution des Nations unies. Dans cet épisode, à écouter ci-dessus, Laurence Desjardins invite à s’interroger sur ce que représente la « première fois » et les attentes « écrasantes » de la société sur la vie sexuelle des femmes. « La virginité, ce serait être honorable. Honorable, selon qui ? […] Une femme qui a du plaisir sexuel, est-ce un tabou, ou quelque chose à négliger ? La virginité exclut les sexualités queer, elle exclut le plaisir, l’expression de la sexualité. » La suite dans cet entretien.

Tout Sexplique est un rendez-vous hebdo d’entretiens où l’on échange sur la sexualité, la santé et la société. Si vous avez des questions sur ces thèmes, on les transmet à des professionnels pour qu’ils y répondent. Comment faire ? Vous déposez un message vocal sur notre répondeur, à partir du bouton ci-dessous.

Vous pouvez écouter gratuitement Minute Papillon ! et Tout Sexplique sur toutes les applications et plateformes d’écoute en ligne, comme Apple podcast, Spotify ou Podcast addict par exemple. N’hésitez pas à vous abonner pour faire grandir notre communauté, nous laisser des commentaires et des petites étoiles sur Apple podcast. Pour nous écrire, notre courriel : audio@20minutes.fr