La fellation, est-ce « simple et normal » ?, questionne la sexologue Catherine Blanc

PODCAST Dans notre rendez-vous « Tout Sexplique », Catherine Blanc, psychanalyste et sexologue, revient sur la fellation, acte sexuel diversement appréhendé par celles et ceux qui la pratiquent

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Dans ce nouvel épisode de « Tout Sexplique », le podcast qui interroge la sexualité et la société, nous échangeons sur la fellation avec Catherine Blanc, psychanalyste et sexologue, qui a publié La sexualité décomplexée ( Flammarion, 2015). Dans son ouvrage, l’autrice questionne : la fellation, quand elle est consentie, représente-t-elle un acte sexuel « simple et normal » ?

Dans cet épisode, Catherine Blanc revient sur la diversité dans l’appréciation, voire l’appréhension de cet acte : « De quelle simplicité parle-t-on, simplicité technique, psychique ? Et de quelle normalité ? Par rapport à quoi ? La morale, les considérations du plus grand nombre, les attendus pulsionnels physiques, psychiques, ou ce que l’on suppose les attentes… de l’autre ? ». Catherine Blanc estime également que « la fellation, tant elle contraint à un face-à-face avec le sexe de l’homme et réveille tout l’imaginaire féminin et les défiances à son égard, n’a rien d’anecdotique. »

La fellation n’a « rien d’anecdotique »

La psychanalyste rappelle que « la fellation raconte nos histoires personnelles », ajoutant : « nous sommes dans la liberté d’y trouver quelque chose d’amusant, de joyeux, ou au contraire quelque chose d’extrêmement violent [pour celle ou celui qui offre ou reçoit cet acte] ». Toutes les réponses de Catherine Blanc sont à écouter dans cet épisode ci-dessus.

Minute Papillon ! et Tout Sexpliquesont des podcasts originaux de 20 Minutes. Vous pouvez vous abonner gratuitement et les écouter sur toutes les applications et plateformes d’écoute en ligne, comme Apple podcast, Spotify, Deezer, Podcast addict… Pour nous contacter, nous poser une question : audio@20minutes.fr