« La peur des araignées n’est pas ancestrale dans l’espèce humaine », selon l’aranéologue Christine Rollard

PODCAST Pour notre rendez-vous « La Bulle », entretien avec Christine Rollard, enseignante-chercheuse au Muséum national d’histoire naturelle de Paris, spécialiste des araignées

Anne-Laëtitia Béraud
— 

Dans « La Bulle », le rendez-vous du jeudi de notre podcast  Minute Papillon!nous parlerons cette fois-ci des araignées... Pourquoi sommes-nous si nombreux à les craindre ? Comment dépasser cette peur ? Pour échanger sur le sujet, Christine Rollard, enseignante-chercheuse au Muséum national d’histoire naturelle de Paris depuis trente-deux ans, biologiste et aranéologue, c’est-à-dire spécialiste des araignées. Elle publie Le monde soyeux des araignées (Bayard presse, 12,90 euros), après plusieurs ouvrages, dont Je n’ai plus peur des araignées (Dunod, 2018) et 50 idées fausses sur les araignées (Quae 2020).

D’où vient la peur, en Occident, des araignées ?

La crainte des araignées, aux 49.250 espèces aujourd’hui recensées, est-elle partagée dans le monde entier ? « Non, c’est une fausse idée. On a l’impression, en particulier en Occident, que les gens ont tous peur des araignées », répond la scientifique. Une crainte répandue : « A peu près 40 % des gens disent avoir peur des araignées. Mais ce n’est pas la majorité. Certains ont des phobies, des angoisses beaucoup plus marquées, handicapantes, [mais cela ne concerne] que 10 % des gens. C’est assez symptomatique des pays occidentaux. Ailleurs dans le monde, dans certains pays, les araignées ne sont pas du tout craintes », rappelle Christine Rollard. La scientifique relève que la peur des araignées « n’est ni ancrée, ni ancestrale dans l’espèce humaine ».

Dans plusieurs pays d’Afrique de l'Ouest et des Caraïbes, chez les Aborigènes d’Australie, les araignées sont vues positivement, voire célébrées. On leur attribue des vertus de patience, de travail, de puissance créatrice… Alors, d’où vient cette peur des araignées dans la culture occidentale ? « On ne connaît pas l’origine exacte de cette peur. Elle a été ensuite entretenue avec des associations négatives (…), des films, des médias », déplore la biologiste dans ce podcast. De l’araignée monstrueuse du Seigneur des anneaux, de J.R.R. Tolkien, à celle de Harry Potter, de J.K. Rowling, combien de générations ont-elles été horrifiées par cette figure ? Seul allié, ou presque, dans cette bataille culturelle, avec le super-héros Spider-Man… Notons, au passage, que si le personnage ressemblait tout à fait à l’araignée, ses fils de soie seraient expulsés de son derrière, non de ses poignets…

Comment dépasser ses craintes ?

Quelles seraient les conséquences, si on tuait toutes les araignées qui nous font peur ? Comment se détacher de la crainte que ces animaux peuvent inspirer ? Comment arrive-t-on à devenir spécialiste des araignées ? Ce sont les autres questions de cet entretien, à retrouver gratuitement dans le lecteur audio ci-dessus. Christine Rollard accepte de recevoir, en séance et selon ses disponibilités au Muséum d'histoire naturelle de Paris, des personnes souffrant de peurs plus ou moins marquées des araignées.

Retrouvez le podcast Minute Papillon ! Sur toutes les plateformes d’écoute en ligne, comme Apple podcast, Google podcast, Spotify et Deezer, et sur 20minutes.fr à la rubrique « podcasts ». N’hésitez pas à vous abonner pour découvrir les prochains épisodes, et retrouver nos 930 précédents rendez-vous. Pour nous écrire : audio@20minutes.fr