Le sexe sous drogues, quels effets et quels risques ? Le médecin Marc Galiano en podcast

PODCAST Dans notre rendez-vous « Tout Sexplique », entretien avec le chirurgien urologue et andrologue Marc Galiano à propos du sexe sous drogues, des effets et des risques

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Bienvenue dans notre podcast « Minute Papillon ! » et notre rendez-vous du vendredi « Tout Sexplique ». Dans cet épisode, on évoque le sexe sous drogues avec le chirurgien urologue et andrologue Marc Galiano, auteur, avec Rica Etienne, de Mon sexe et moi (éditions Marabout 17,90 euros). Un ouvrage présenté comme « un manuel pour comprendre et réparer son pénis ».

Le cerveau joue un grand rôle dans la sexualité. Pour atteindre le relâchement et le plaisir, la tentation est grande de prendre des substances. Le médecin Marc Galiano propose dans cet échange un tour d’horizon des différentes drogues, légales et illégales, de leurs effets et des risques liés à leur utilisation. Et avant de commencer cet entretien, « rien ne vaut le sexe naturel, plus efficace que le sexe sous drogues », souligne le docteur. Car si la consommation de drogues peut contribuer au plaisir, les risques de dépendance sont très élevés tout comme la prise de risques sexuels et les comportements violents et irrespectueux associés.

Drogues légales et illégales

La nicotine et l’alcool, des produits légaux, représentent des drogues à part entière. La cigarette, par son effet vasoconstricteur, encrasse les artères et diminue, parfois de manière importante, les érections. L’alcool, à forte dose, retarde l’érection et l’éjaculation. De nombreuses substances psychoactives, parmi lesquelles la méthamphétamine, l’ecstasy ou la cocaïne, agissent sur un neuromédiateur cérébral impliqué dans le circuit de la récompense. En plus du risque de dépendance psychologique, survient inévitablement la «  descente », avec une perte de confiance et des difficultés à communiquer avec autrui.

sécheresses vaginales et buccales, et « tue-l’amour »

Marc Galiano détaille les effets et risques de ces drogues. L’ecstasy est stimulante et hallucinogène, la cocaïne, « tue-l’amour », sans compter qu’elle peut rendre paranoïaque. Quant au cannabis, il peut entraîner des difficultés à avoir des érections, provoquer des sécheresses vaginales et buccales, et empêcher l’orgasme.

A noter que le sexe sous drogues, soit le « chemsex » [contraction de « chemical sex », terme qui vient de la culture gay anglo-saxonne], désigne la consommation festive de cocktails de substances psychoactives pour augmenter l’intensité et la durée des plaisirs sexuels. Marc Galiano met alors en garde contre les très nombreuses et très importantes prises de risques, personnels et pour autrui, car certaines drogues peuvent entraîner un étouffement et conduire au décès.

Pour écouter le docteur Galiano, c’est simple comme un clic dans le lecteur audio ci-dessus.