Prix « 20 Minutes » du roman : Qui est Estelle Tolliac, la grande gagnante ?

PODCAST Dans « Minute Papillon ! », entretien avec Estelle Tolliac, enseignante, écrivaine, gagnante du Prix « 20 Minutes » du roman, à propos de sa double-« triple vie »

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Le prix 20 Minutes du roman vient d’être attribué à Noir de Lune d’Estelle Tolliac. Le jury présidé par l’écrivain Maxime Chattam a récompensé ce roman d’aventure de 900 pages, dont le premier tome arrive en librairie jeudi 26 novembre. L’ouvrage est édité en partenariat avec Prisma média par Les Nouveaux Auteurs.

Ce livre, qui mêle les styles young adult et fantasy, raconte l’alliance de jeunes gens issus de peuples rivaux pour déjouer le projet d’une guerre sanguinaire. Mais chut…. On ne vous dévoilera pas ici toutes les clefs de l’intrigue. Sachez cependant que ce roman a fait la quasi-unanimité d’un jury composé de lecteurs d’horizons différents, d’auteurs, de journalistes, de lecteurs et de contributeurs de notre plateforme littéraire.

Qui est Estelle Tolliac ?

Pour Minute Papillon !, on branche le micro d’Estelle Tolliac, la grande gagnante de ce prix. Professeure de Lettres de 38 ans, écrivaine, mère de famille vivant en Haute-Savoie, on l’a appelé pour en savoir plus sur sa double- « triple vie », son quotidien nourrissant son écriture.

A propos de Noir de Lune, Estelle Tolliac parle d’un livre « récréatif », de « divertissement pur », écrit en six ans avec des périodes d’arrêt forcées par sa vie de famille. Mais quels que soient les arrêts, l’écrivaine a toujours été persuadée de reprendre et terminer cette immense œuvre, guidée par « l’idée d’écrire pour un public, de partager avec ce public ».

Qu’apporte le métier d’enseignante à son écriture ?

De son métier d’enseignante, de côtoyer les jeunes, Estelle Tolliac en retire une notion aiguë de la notion du temps, une rapidité de l’intrigue qui doit virevolter pour captiver.

Est-ce que cette année 2020 si particulière sera-t-elle féconde pour la littérature ? « J’en suis persuadée », affirme Estelle Tolliac, qui a écrit tout un roman original pendant le premier confinement, « une nécessité d’évasion » par rapport à cette période de vie « en vase clos ».

Toutes les réponses d’Estelle Tolliac, et bien plus encore, dans cet épisode à écouter en cliquant dans le lecteur audio ci-dessus.