Comment mieux comprendre et mieux lutter contre les fake news?

Sixième Science Des chercheurs de l'université de Caen lancent une étude participative afin de percer les mystères derrière le succès des fake news

Romain Gouloumès

— 

Le président Donald Trump a participé à installer le terme de Fake News, mais aussi son concept, étant lui-même habitué à l'exercice de la désinformation.
Le président Donald Trump a participé à installer le terme de Fake News, mais aussi son concept, étant lui-même habitué à l'exercice de la désinformation. — Polaris / Sipa & Montage 20 Minutes

« Fake news ! » Proféré à répétition par Donald Trump (mais aussi à son encontre) depuis 2016, et son élection à la présidence américaine, le terme s'est installé, et le phénomène a pris, en quelques années, une toute autre ampleur. Hoax, rumeurs... Les fausses informations sont omniprésentes en ligne, relayées à vitesse grand V sur les réseaux sociaux. La crise du Covid-19 en fournit encore une belle illustration, charriant son lot de théories complotistes et de remèdes de grands-mères pour se prémunir du coronavirus.

Une équipe de chercheurs de l'université de Caen cherche à en comprendre tous les rouages, de leur fabrication mais aussi de leur réception chez les internautes, de façon à ce que, ensemble avec les participants de leur étude, ils puissent nous doter de nouvelles armes contre les fake news. Menée en collaboration avec le grand public, cette étude effectuera ses premiers pas lors du Turfu Festival, le rendez-vous des sciences participatives, qui se tient du 5 au 10 octobre 2020, à Caen.

Pour en parler, nous recevons à notre micro deux des chercheurs en charge de ce projet, Cécile Dolbeau-Bandin, et Patrice Georget, respectivement maîtres de conférence en sciences de l’information et de la communication, et en psychosociologie. Ils sont accompagnés de François Millet, coorganisateur du Turfu Festival, dont nous sommes partenaires.

Où trouver notre podcast?

Si vous n'écoutez pas de podcast en temps normal, le plus simple est de cliquer ici. Pour les autres, c'est pas plus compliqué. Que vous utilisiez Apple Podcast, Google Podcast, Eeko, Majelan…, vous pouvez vous abonner en cliquant ici.