PODCAST. L'enfant et la nature, des liens à (re)créer pour être plus heureux, plus respectueux

« MINUTE PAPILLON! » Dans notre rendez-vous « La Bulle », entretien avec Frédéric Plénard, enseignant en SVT, qui publie « L’enfant et la Nature » (Editions du Rocher)

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Illustration d'une fillette cachant son visage avec une feuille d'érable
Illustration d'une fillette cachant son visage avec une feuille d'érable — Gabby Orcutt

Aujourd’hui, on retrouve notre podcast Minute Papillon ! notre rendez-vous « La bulle », où l’on aborde des questions de société et de notre quotidien.

« Nos enfants ont besoin d’être au contact avec la nature pour s’épanouir. Et… La nature a, elle aussi, bien besoin d’une nouvelle génération qui la connaisse et la défende ».

C’est la thèse de Frédéric Plénard, enseignant en Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), qui a publié « L’enfant et la Nature, et si le lien à la nature était le secret d’une éducation au bonheur ? » (Editions du Rocher, 18,90 euros).

Ce prof et réalisateur de plusieurs documentaires estime que seule une éducation « sensible » à la nature peut amener les nouvelles générations à changer leur regard sur la nature, pour mieux la respecter, mais aussi être plus heureux, avec soi et avec les autres.

Education et législation

Pour « Minute Papillon ! », cet enseignant, qui a accompagné des groupes de jeunes et d’enfants dans des séjours immersifs dans la nature, répond aux questions suivantes :

  • Pourquoi l’éducation est peu, voire pas abordée quand on parle de transition écologique ?
  • Pour découvrir, comprendre, apprendre la nature, vous parlez de « contact sensible » avec elle. Qu’est-ce que cela veut dire ? En quoi ce « contact sensible » est-il important ?
  • Ce « retour à la nature » aurait des freins, selon vous. Vous rappelez les obligations légales d’un séjour collectif dans la nature, qui contraint la gestion de l’alimentation, des activités comme la pêche à pieds ou la baignade. Pourquoi affirmer que la législation peut être « un obstacle majeur » dans l’organisation des séjours collectifs dans la nature ?

Ses réponses sont à écouter dans notre podcast ci-dessus (9 minutes)