PODCAST. Coronavirus : Avec la crise, qu’est-ce qui préoccupe les 16-24 ans ?

«MINUTE PAPILLON!» Olivier Lê Van Truoc, fondateur d’Oïbo et professeur associé à Sciences Po Grenoble, analyse l'enquête internationale de Dynata sur les préoccupations et les changements liés à la Covid-19

Anne-Laëtitia Béraud

— 

En temps de crise du coronavirus et de la crise économique inédites, par quoi sont préoccupés les jeunes Français ?

Le « monde de demain » sera-t-il pire ou meilleur qu’avant ? Selon baromètre « #MoiJeune, confiné et demain ? » de HEYME/20 Minutes/OpinionWay publié le 4 mai, 44 % des 18-30 ans pensent que la société post-Covid-19 sera pire qu’avant, et qu’il y aura davantage d’inégalités sociales.

Et au niveau planétaire ? Une enquête mondiale menée par la société d’études internationale Dynata explore les changements provoqués par la pandémie dans 13 pays du monde.

Olivier Lê Van Truoc, fondateur de la société de conseil et d’études Oïbo, professeur associé à Sciences Po Grenoble, chercheur associé au laboratoire Pacte, analyse cette enquête pour 20 Minutes. Dans notre podcast d’actualité Minute Papillon !, il s’intéresse particulièrement aux jeunes Français de 16 à 24 ans, à leurs thèmes de préoccupations,

93.000 interviews dans le monde

De cette enquête qui porte sur 93.000 interviews dans le monde, on est tout d’abord frappé par le niveau très élevé des préoccupations liées à la crise, dans toutes les nations étudiées, souligne le chercheur. La pandémie a rendu le monde et la France inquiets.

Concernant les 16-24 ans en France, la Covid-19 génère un climat d’anxiété assez inédit : 9 jeunes Français sur 10 déclarent au moins une préoccupation forte liée à la maladie.

Ces jeunes sondés manifestent plus leurs inquiétudes que leurs aînés sur certains thèmes: ils évoquent les impacts de la pandémie sur leur propre situation financière (40 %), ou la disponibilité des produits alimentaires durant la crise (32 %).

Préoccupations altruiste et économique

Alors qu’ils sont généralement préservés des formes graves de la Covid-19, 40 % des jeunes s’inquiètent fortement pour leur santé. Cela pourrait s’expliquer, selon Olivier Lê Van Truoc, par des biais cognitifs qui empêchent un rapport objectif à la pandémie.

Face à la maladie, la préoccupation des jeunes concerne la santé des personnes âgées (66 %), puis la capacité du système de santé à tenir le choc (59 %). Cela pose des questions sur une génération parfois caricaturée, décrite comme individualiste.

Enfin, la crise a-t-elle renforcé la méfiance vis-à-vis des autres ? Plus d’un jeune sur trois interrogé (35 %) dit être « beaucoup » ou « énormément préoccupé » à l’idée de se retrouver à proximité d’étrangers ou de personnes inconnues. Un nombre à peine plus faible que les autres tranches d’âge, souligne le chercheur.

Méfiance, voire « peur des autres »

En temps de paix, cette forme de « peur des autres » est probablement inédite, insiste-t-il. Cette méfiance appelle des réponses urgentes pour trouver des solutions afin de donner de l’espoir aux jeunes et leur donner les moyens de construire un « après » plus serein, estime Olivier Lê Van Truoc.

Pour l’écouter dans Minute Papillon !, c’est simple comme un clic dans le lecteur audio ci-dessus.

« Minute Papillon ! » est un podcast original de 20 Minutes. Si vous l’appréciez, vous pouvez vous abonner gratuitement et l’évaluer en postant des étoiles :

Et pour nous contacter : audio@20minutes.fr, sur Twitter@ALBeraud et Instagram annelaetitiaberaud. Retrouvez tous les podcasts de 20 Minutes par ici.

Si vous avez entre 18 et 30 ans, vous pouvez participer au projet « #MoiJeune », une série d’enquêtes lancée par 20 Minutes et construite avec et pour les jeunes. Toutes les infos pour vous inscrire en ligne ici.