PODCAST. « Collection génériques » : « Dallas », un générique sur le pouvoir et le miroitement des âmes au pays du dollar

« MINUTE PAPILLON! » Dans la série audio « Collection génériques », Anne Demoulin, journaliste à « 20 Minutes », raconte et analyse des génériques cultes de série

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Illustration de la série «Dallas», avec Larry Hagman en JR Ewing, Omri Katz en John Ross Ewing, et Linda Gray en Sue Ellen Ewing
Illustration de la série «Dallas», avec Larry Hagman en JR Ewing, Omri Katz en John Ross Ewing, et Linda Gray en Sue Ellen Ewing — RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

Aujourd’hui dans « Minute Papillon ! », on retrouve un nouvel épisode de notre série « Collection génériques ». Anne Demoulin, journaliste au service « Culture » de 20 Minutes vous raconte et analyse des génériques cultes de série, leurs histoires, leurs dessous… Et même ce que l’on ne voit pas. Car le générique est un exercice à part entière, une introduction visuelle et sonore qui dit beaucoup de l’œuvre à venir. Pépites garanties…

Troisième épisode de cette série : le générique de « Dallas », diffusé en France sur TF1

Comme vous le raconte Anne Demoulin dans cet épisode, la série « Dallas » commence à être diffusée en 1978 sur CBS. Pensée comme une mini-série, elle tiendra en haleine les spectateurs pendant 357 épisodes, répartis en 14 saisons, jusqu’en mai 1991.

Capture écran du générique de la série «Dallas» diffusée initialement sur CBS
Capture écran du générique de la série «Dallas» diffusée initialement sur CBS - CBS

La séquence d’ouverture est originale sur plusieurs points. Entre le générique américain et celui français, saurez-vous détecter les différences ?

La musique célébrissime, ses couplets tonitruants en français (« Dallas, Glorifie la loi du plus fort… »), son astuce visuelle avec un « split écran », c’est-à-dire un écran scindé en plusieurs cases, la glorification du Texas et du dollar participent à la légende.

Illustration de la série «Dallas» (1978-1991), avec Larry Hagman en JR Ewing et Patrick Duffy en Bobby Ewing
Illustration de la série «Dallas» (1978-1991), avec Larry Hagman en JR Ewing et Patrick Duffy en Bobby Ewing - RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

Dans cette introduction, un kaléidoscope présente les personnages des familles rivales de cette série qui vont faire battre le petit cœur des spectateurs. Avec le gros méchant J.R et le gentil Bobby…

Pour savoir qui sont les personnes derrière ce générique, et pour savoir ce que dit, et ne dit pas, ce générique, c’est simple comme un clic dans le lecteur audio ci-dessus.

Illustration de la série «Dallas», avec Larry Hagman en JR Ewing, Ken Kercheval en Cliff Barnes et Patrick Duffy en Bobby Ewing
Illustration de la série «Dallas», avec Larry Hagman en JR Ewing, Ken Kercheval en Cliff Barnes et Patrick Duffy en Bobby Ewing - RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

Et puisque l’on ne peut terminer cet article sans chanter, on publie ci-dessous une vidéo du générique français de la série, interprété en 1981 par le groupe « Dallas ». On vous prévient cependant. Si vous cliquez, vous aurez cette musique en tête pour le reste de la journée…

Pour le prochain numéro de « Collection génériques », dans un mois, on vous propose de choisir quel générique sera anatomisé. Préférez-vous une émission sur le générique de « Westworld » ou sur « Real Humans » ? Dites-le nous dans les commentaires, ou sur Twitter@ALBeraud ou par courriel : audio@20minutes.fr

« Minute Papillon ! » est un podcast original de 20 Minutes. Si vous l’appréciez, vous pouvez vous abonner gratuitement et nous évaluer :

Que vous soyez sur mobile ou ordinateur, pour écouter, s’abonner, profiter de tous nos épisodes sans rien installer, le lien à privilégier, c’est celui-là :

Retrouvez tous les podcasts de 20 Minutes par ici.