AUDIO. A quoi sert la PJ?

JUSTE UN DROIT La Police judiciaire (PJ) est au cœur de nombreuses affaires mais aussi de plusieurs séries TV dont « Braquo »...

Romain Gouloumes

— 

Une membre de la PJ lors d'une procédure à Saint-Etienne-du-Rouvray en 2016.
Une membre de la PJ lors d'une procédure à Saint-Etienne-du-Rouvray en 2016. — Police nationale / Sipa
  • Atteinte aux personnes, trafic de stupéfiants, proxénétisme, disparitions inquiétantes et terrorisme sont du ressort de la Police judiciaire (PJ).
  • Plus de 5.000 personnes travaillent pour la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ).
  • Eric Levy-Valensi, chef d’Etat-Major de la DCPJ, est l'invité de «Juste un droit».

Deux initiales, parfois agrémentées d’un gros brassard orange. Quand on parle de justice en France, la police qui mène l’enquête c’est elle, la PJ. Pour Police judiciaire.

Atteinte aux personnes, trafic de stupéfiants, proxénétisme, disparitions inquiétantes, terrorisme évidemment, tout ça c’est son boulot. Ca fait pas mal de choses. Et du monde aussi. En 2018, plus de 5.000 personnes travaillent sous la houlette de la Direction centrale de la Police judiciaire, abrégée DCPJ.

En compagnie de Thibaut Chevillard, journaliste au service police-justice de 20 Minutes, nous accueillons au micro de « Juste un droit » Eric Levy-Valensi, le chef d’Etat-Major de la DCPJ depuis bientôt deux ans.

Pour accéder aux autres épisodes de Juste un droit sur votre smartphone, c'est par ici:

1-Vous êtes sur iOS

2-Vous êtes sur Android.