AUDIO. «Les échos de l’histoire»: Jules Dumont d’Urville, l’antarctique au bout de l'enfer

SERIE AUDIO 2/2 Embarquez vos oreilles dans un voyage racontant les grandes découvertes du passé…

Anne-Laetitia Béraud, avec Nicolas Raffin

— 

Photo aérienne non datée de la base française Dumont d'Urville dans le district de Terre Adélie en Antarctique.
Photo aérienne non datée de la base française Dumont d'Urville dans le district de Terre Adélie en Antarctique. — AFP

Bienvenue dans « Les échos de l’histoire », la nouvelle série audio de 20 Minutes consacrée… à l’histoire. Faits méconnus, petits secrets et grandes découvertes, les journalistes de la rédaction nous racontent le passé. Le périple commence…

Oeuvre représentant l'Astrolabe, bateau dirigé par Jules Dumont d'Urville recherchant les terres de l'antarctique entre 1837 et 1840
Oeuvre représentant l'Astrolabe, bateau dirigé par Jules Dumont d'Urville recherchant les terres de l'antarctique entre 1837 et 1840 - MARY EVANS/SIPA

Direction le pôle sud avec Nicolas Raffin qui nous parle dans ce second et dernier épisode de la découverte de l’Antarctique. Les recherches du continent austral, entre la fin du XVIe et le XIXe siècle, ont été nombreuses et dangereuses. Jules Dumont d’Urville s’y plonge en 1837 avec l’Astrolabe et la Zélée. Il lui faudra trois ans pour découvrir les terres blanches de l’antarctique, qui seront nommées Terre Adélie. La suite, à écouter dans le lecteur ci-dessus.

>> La première partie du voyage sonore à retrouver ici.

Portrait de Jules Dumont d'Urville, explorateur français, qui a découvert les terres de l'antarctique en 1837, nommées ensuite Terre Adélie
Portrait de Jules Dumont d'Urville, explorateur français, qui a découvert les terres de l'antarctique en 1837, nommées ensuite Terre Adélie - ABECASIS/SIPA

Crédit musique : Can you feel Music by Nordgroove from Fugue

> Retrouvez tous les podcasts de 20 Minutes par ici