20 Minutes : Actualités et infos en direct
réchauffement climatiqueLa consommation mondiale de charbon atteindra des niveaux records en 2023

Réchauffement climatique : La consommation de charbon atteindra des records mondiaux en 2023

réchauffement climatiqueCes records de consommation sont ainsi une (très) mauvaise nouvelle pour le climat
La centrale thermique de Provence, plus communément appelée centrale de Gardanne
La centrale thermique de Provence, plus communément appelée centrale de Gardanne - HANNING IAN/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Alors que l’ONU et l’observatoire européen Copernicus ont confirmé quelques minutes auparavant que le mois de juillet 2023 sera « très certainement le plus chaud jamais enregistré » sur la planète, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) a annoncé que la consommation mondiale de charbon a touché un « plus haut historique » en 2022 et devrait de nouveau flirter avec un « niveau record » cette année.

La combustion du charbon pour produire de l’énergie ou dans l’industrie émet dans l’atmosphère une large part du CO2 responsable du réchauffement de la planète. L’an dernier, la consommation de charbon « a augmenté de 3,3 %, à 8,3 milliards de tonnes », indique le rapport de l’AIE.

L’Asie consommera trois quarts du charbon mondial en 2023

Au premier semestre 2023, l’Agence estime à environ 1,5 % la croissance de la demande mondiale en charbon, à 4,7 milliards de tonnes. Elle est notamment encouragée par la baisse des cours revenus au niveau de 2021, souligne l’Agence.

« En 2023 et 2024, les petits reculs enregistrés dans le monde sur l’utilisation du charbon pour alimenter des centrales électriques seront compensés par une augmentation de son utilisation dans l’industrie », indique l’AIE qui souligne de grandes disparités géographiques.

La Chine, l’Inde et l’Asie du sud-est consommeront ainsi ensemble environ trois quarts du charbon mondial cette année. L’Europe et l’Amérique du Nord, qui consommaient 40 % du charbon mondial il y a une trentaine d’années, ne représentent plus désormais que 10 % de la demande.

Recul de l’utilisation du charbon en Occident

En Europe, le recours au charbon dans les centrales électriques devrait s’affaiblir encore fortement cette année au fur et à mesure que se développent les énergies renouvelables, qui émettent très peu de gaz à effet de serre, et au fil de la reprise du nucléaire et de l’hydroélectricité, ajoute l’AIE. Depuis le début de l’année, l’Agence estime le recul de la demande de charbon à 16 % en Europe et à 24 % aux Etats-Unis, où il est accentué par la baisse des prix du gaz naturel.

Mais en Chine, et en Inde, les deux principaux pays consommateurs, la consommation a progressé de plus de 5 % en six mois, selon l’AIE.

Le deuxième sidérurgiste mondial ArcelorMittal, qui a publié ses résultats semestriels jeudi, a indiqué qu’il s’attendait à une croissance de 6 à 8 % de la consommation d’acier en Inde cette année. Pour la Chine, il prévoit une quasi-stagnation de la consommation d’acier.

Sujets liés