20 Minutes : Actualités et infos en direct
CHALEURLa mer Méditerranée bat un record de température médiane journalière

Climat : La mer Méditerranée bat un record de température médiane journalière

CHALEURLa température médiane quotidienne de la surface de l’eau était de 28,71ºC ce lundi
Lex experts ont évoqué une origine « principalement - mais pas uniquement – atmosphérique » pour expliquer le phénomène. (Photo d'illustration).
Lex experts ont évoqué une origine « principalement - mais pas uniquement – atmosphérique » pour expliquer le phénomène. (Photo d'illustration). - SYSPEO/SIPA / SIPA
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

Jamais la température médiane quotidienne de la surface de la mer Méditerranée n’avait été aussi élevée que ce lundi, ont annoncé le lendemain des chercheurs de l’Institut des sciences de la mer (ICM) de Barcelone (Espagne). Il s’agit d’« un nouveau record sur la période 1982-2023 », ont précisé les experts du principal centre de recherches maritimes espagnol. La température a atteint 28,71º C.

Jusque-là, la mesure la plus élevée, 28,25 °C, avait été réalisée le 23 août 2003. Le nouveau record a été évalué par les scientifiques en utilisant les données satellitaires de l’observatoire européen Copernicus. Le chiffre doit encore être confirmé mais les experts le jugent d’ores et déjà correct au moins « jusqu’à la première décimale », ont indiqué les chercheurs Justino Martinez et Emilio Garcia.

Un « hotspot » du réchauffement climatique

Il s’agit d’une température moyenne. Des mesures à plus de 30 °C ont ainsi été relevées entre la Sicile et Naples (Italie). Les relevés ont été effectués à une période où la région est frappée par de fortes vagues de chaleur et de violents incendies. Cette partie du monde est depuis longtemps classée comme un « point chaud » (hotspot) du changement climatique par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) des Nations unies.

Pour expliquer le phénomène, les experts ont évoqué une origine « principalement - mais pas uniquement – atmosphérique », ajoutant que « C’est un sujet en débat, mais si c’est le cas, seule une atténuation des vagues de chaleur atmosphériques entraînera une atténuation des vagues de chaleur marines ». Le Giec a précisé avoir constaté depuis une quarantaine d’années « à la fois un déclin de la biodiversité et l’arrivée d’espèces invasives » en Méditerranée.

Sujets liés