Plus de 60 Etats réclament une sécurisation de l'alimentation mondiale

© 2012 AFP

— 

Plus de soixante pays se sont déclarés déterminés à "sécuriser l'alimentation" et à combattre la faim dans le monde dans une déclaration commune publiée en clôture d'un sommet international de ministres de l'Agriculture, dimanche à Berlin.
Plus de soixante pays se sont déclarés déterminés à "sécuriser l'alimentation" et à combattre la faim dans le monde dans une déclaration commune publiée en clôture d'un sommet international de ministres de l'Agriculture, dimanche à Berlin. — John Macdougall afp.com

Plus de soixante pays se sont déclarés déterminés à "sécuriser l'alimentation" et à combattre la faim dans le monde dans une déclaration commune publiée en clôture d'un sommet international de ministres de l'Agriculture, dimanche à Berlin.

Les participants à ce sommet, parmi lesquels se trouvaient des représentants de la Chine, du Brésil, du Japon, de l'Indonésie et de 15 Etats africains entendent mener de "nouvelles stratégies pour sécuriser l'alimentation mondiale", selon le communiqué du ministère allemand de l'Agriculture.

"Notre but commun est d'arriver à une collaboration encore plus étroite de la communauté internationale et d'une meilleure mise en réseau de la politique, de l'économie, de la science et de la société", a expliqué la ministre allemande Ilse Aigner.

"Sans une agriculture durable et une agriculture productive, le combat contre la faim ne pourra pas être gagné", a-t-elle prévenu.

Dans leur communiqué final, les participants ont rappelé que l'agriculture constitue un secteur clé "décisif" de "l'économie verte" pour lutter contre la pauvreté.

"L'agriculture mondiale doit se remettre en question en raison des défis importants que sont la protection du climat et de l'environnement. Elle porte une grande responsabilité", a rappelé Mme Aigner.

La ministre juge "prioritaire" de permettre aux petits agriculteurs d'investir et de "disposer d'un accès sûr à la terre et à l'eau".

"Les agriculteurs ont besoin partout dans le monde de sécurité et de confiance", a-t-elle souligné plaidant également pour l'adoption de directives internationales pour un "traitement responsable des sols".

La protection des droits des femmes est également jugée prioritaire.

Les conclusions du sommet de Berlin seront notamment discutées à la conférence de l'ONU pour le développement durable à Rio de Janeiro en juin.