Planète

Australie: les groupes miniers refusent le projet de taxe carbone

Les groupes miniers australiens ont exhorté mercredi le gouvernement de Julia Gillard à revoir son projet de taxe carbone, estimant qu'il nuirait à l'économie sans aucun bénéfice pour l'environnement.

Les groupes miniers australiens ont exhorté mercredi le gouvernement de Julia Gillard à revoir son projet de taxe carbone, estimant qu'il nuirait à l'économie sans aucun bénéfice pour l'environnement.

Le Premier ministre a proposé de taxer les émissions de carbone, qui contribuent au réchauffement climatique, à compter de juillet 2012.

Selon ce projet, un prix fixe serait établi pour les émissions de carbone pour trois à cinq ans avant l'avènement d'un système où le prix serait fixé sur un marché mondial.

Le parti travailliste de Mme Gillard a échoué par deux fois à faire voter un plan prévoyant un système d'échange de quotas d'émissions de gaz à effet de serre devant l'opposition des députés conservateurs et les grands groupes.

L'actuel plan carbone est également vivement critiqué par l'Association australienne du charbon (ACA), qui estime qu'il menacerait l'emploi et ferait fuir les investisseurs, à moins que les groupes miniers soient exemptés ou reçoivent des compensations.

"L'industrie (minière) n'a pas demandé au gouvernement plus de compensations, il lui a en fait demandé de revoir sa copie", a déclaré le chef de l'ACA, Ralph Hillman, après les premières négociations avec le gouvernement.

Le ministre des Finances, Wayne Swan, a répliqué en dénonçant "l'alarmisme hystérique" des opposants à ce projet qui agissent au nom "d'intérêts particuliers".

"Fixer un prix sur le carbone est une réforme économique fondamentale pour notre avenir. Cela préservera la compétitivité à long terme de l'industrie australienne, nous plaçant en première ligne en matière de nouvelles technologies propres", a-t-il déclaré.

L'Australie est le premier pollueur mondial par habitant, reposant en grande partie sur le charbon pour sa production d'énergie.

En 2010, le pays, l'un des premiers exportateurs mondiaux, a exporté pour 43 milliards de dollars australiens (31,6 milliards d'euros) de charbon.