Baisse des quantités de déchets ménagers collectés en Ile-de-France en 2009

© 2011 AFP

— 

La quantité de déchets ménagers collectés en Ile-de-France dans le cadre public a diminué de 6 kg par habitant (-0,7%) en 2009 pour totaliser 475 kg par habitant, a annoncé lundi l'Observatoire régional des déchets (ORDIF) en présentant son tableau de bord annuel.

La collecte des recyclables, emballages et papier, a progressé pour sa part de 1%, à 56 kg par habitant.

Entre 2000 et 2009, les quantités collectées ont baissé de plus de 30 kg par habitant, souligne l'ORDIF, passant de 506 kg à 475 kg.

Le traitement des déchets a peu évolué en 2009 par rapport à 2008 : 57% vont en incinérateur (58% en 2008), 14% en enfouissement, 14% en valorisation matière, 9% en compostage, 1% en méthanisation, 5% des déchets restants correspondent à des déchets de construction et de démolition. Au final, 24% des déchets ménagers ont été recyclés.

Globalement, indique l'ORDIF, les quantités d’ordures ménagères et assimilées, c'est-à-dire les ordures ménagères résiduelles, emballages et journaux, et le verre, ont diminué de 9 kg par habitant (-2%) entre 2008 et 2009. "Si la crise économique est une des explications potentielles, la hausse des déchets occasionnels --déchets verts, apports en déchèteries, etc-- en est une autre", estime l'observatoire, les ordures ménagères et assimilés diminuant par un effet de vase communiquant.

Les déchets occasionnels ont vu leurs tonnages augmenter de 4% entre 2008 et 2009, passant de près de 100 kg par habitant à plus de 103 kg, souligne l'ORDIF.

Les quantités de déchets verts collectées hors déchèteries ont augmenté de 6,4% entre 2008 et 2009. Les apports en déchèteries ont pour leur part progressé de 2,6%, passant de 55 kg par habitant en 2008 à 56 kg en 2009.

L'ORDIF note que près de 39.000 tonnes de déchets d'équipements électriques et électroniques ménagers ont été collectées sélectivement en 2009, soit une hausse de 20%, avec 3,3 kg par habitant. Près de 11.000 tonnes de piles et accumulateurs portables ont été aussi collectées en 2009, soit 11% de plus qu’en 2008.

La taxe d'enlèvement des ordures ménagères a rapporté 1,25 milliard d'euros en 2009 en Ile-de-France, soit 111 euros par habitant, contre une moyenne de 99 euros pour la France. Cette taxe a augmenté de 54% par rapport à 2000, soit un taux de croissance annuel moyen d'environ 5%.

La filière déchets emploie plus de 18.000 emplois dans la région. 70% des effectifs sont des ouvriers. Depuis 2000, les effectifs ont progressé de 15%.