20 Minutes : Actualités et infos en direct
Histoire d’eauNestlé Waters suspend deux forages de son eau dans les Vosges

Sécheresse dans les Vosges : Nestlé Waters suspend deux forages de son eau Hépar

Histoire d’eauNestlé Waters (marques Vittel, Contrex, Perrier…) suspend l’utilisation de deux des six forages dédiés à son eau Hépar dans les Vosges
Illustration. Bouteilles d'eau minérale
Illustration. Bouteilles d'eau minérale - JOEL SAGET / AFP) / AFP
Gilles Varela

G.V. avec AFP

Si l’on ne sait quelle est la durée de cette mesure ni finalement ce que cela représente réellement sur les quantités prélevées sur ses forages, mais c’est déjà un signe. Le géant Nestlé Waters (marques Vittel, Contrex, Perrier…) a décidé de suspendre l’utilisation de deux des six forages dédiés à son eau Hépar dans les Vosges. « Nestlé Waters est confrontée, comme l’ensemble de son industrie, à des conditions climatiques qui se détériorent, avec des événements plus fréquents et plus intenses, tels que les sécheresses régulières suivies de fortes pluies, qui affectent les conditions d’exploitation de certains forages sur son site des Vosges », a indiqué le groupe, confirmant des informations du quotidien Vosges Matin.

Des forages sensibles

« Dans ce contexte, deux des forages destinés à la production de la marque Hépar ont été identifiés comme particulièrement sensibles, du fait de leur faible profondeur, aux aléas climatiques », ce qui affecte « la disponibilité de la ressource en eau sur ces forages. Cela rend très difficile le maintien de la stabilité des caractéristiques essentielles d’une eau minérale naturelle », poursuit la même source, selon qui Nestlé Waters a décidé « de suspendre » leur utilisation. La production de l’eau Hépar, « continue avec les quatre autres forages dont les conditions d’exploitation ne sont pas affectées » et les produits Hépar restent « disponibles pour ses consommateurs et les distributeurs (…) dans la limite des quantités disponibles », précise le groupe.

Nestlé Waters indique que « de nouveaux projets seront mis en œuvre » dès ce printemps « en collaboration avec les parties prenantes locales, assure le groupe, pour poursuivre sa feuille de route environnementale et continuer à protéger la zone de recharge en eau des aléas climatiques ».

Sujets liés