Brut

Déchets : L’interdiction des emballages à usage unique est-elle (vraiment) respectée ?

POLLUTION Brut, partenaire de « 20 Minutes », enquête dans des restaurants et fast-foods

20 Minutes avec Brut
Emballages à usage unique : où en est-on ? — 20 Minutes - Brut

Depuis le 1er janvier 2023, la loi oblige les restaurants d’au moins vingt places assises à remplacer les emballages à usage unique par de la vaisselle réutilisable. L’objectif, à vocation écologique, est de réduire la pollution générée par ces déchets et diminuer notre consommation de plastiques et de cartons « jetables ». Mais ces consignes sont-elles bien appliquées ? Brut s’est rendu dans plusieurs grandes enseignes de fast-food pour le savoir…

Une obligation longue à mettre en place

Dans la plupart des fast-foods visités, on ne propose – hélas ! – toujours pas de vaisselle réutilisable. Contactée par Brut, l’enseigne McDonald’s se justifie : « Plus de 90 % de nos restaurants se conforment à l’obligation légale. Les autres rencontrent des difficultés à mettre en œuvre un service de plonge (attente d’accord des propriétaires des locaux, permis de construire). Cela concerne aujourd’hui principalement des restaurants de centre-ville ou de centres commerciaux. »

« Une amende est pourtant prévue en cas de contrôle et de constat de non-respect de la loi, précise Moira Tourneur, responsable du plaidoyer pour l’association Zero Waste France. Les restaurants peuvent payer jusqu’à 7.500 euros d’amende, et 15.000 en cas de récidive. Mais l’État français et le ministère de la Transition Écologique ont, pour le moment, décidé de laisser un peu de temps aux acteurs… ».

Cet article est réalisé par Brut et hébergé par 20 Minutes.