VIDEO. Strasbourg: Le Grand contournement ouest est «une bêtise écologique» pour Nicolas Hulot

ENVIRONNEMENT Invité de « L’Emission politique » sur France 2, l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire a cité l’exemple du GCO de Strasbourg, une « bêtise écologique »…

B.P.

— 

Nicolas Hulot a annoncé sa démission du gouvernement fin août. Illustration
Nicolas Hulot a annoncé sa démission du gouvernement fin août. Illustration — VILLARD

Sur 24 kilomètres du nord au sud de la ville, le projet autoroutier du GCO doit contourner Strasbourg par l’ouest d’ici 2021. Un moyen de régler, selon ses partisans, les problèmes de congestion et de pollution de la capitale alsacienne. Une mauvaise réponse à ces questions, d’après ses pourfendeurs. Dont l'ancien ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot.

Invité de L’Emission politique sur France 2 ce jeudi soir, l’écologiste a pris l’exemple du Grand contournement ouest, une « bêtise écologique », pour justifier son impuissance. « Sur le plan juridique, à un moment ou à un autre j’étais coincé. D’abord parce que des élus locaux étaient pour, et Paris ne décide pas tout. C’est là qu’on voit que la société doit… »

Des travaux en cours, des opposants mobilisés

Depuis l'évacuation de la Zad de Kolbsheim début septembre, les travaux préparatoires (de fouilles et sondages) se poursuivent sur le tracé du GCO. Des parties du chantier définitif ont aussi démarré. Mais des militants tentent de ralentir les machines en replantant, notamment, des arbres, ou en introduisant de nouveaux recours devant le tribunal administratif.

Soutenus par 70 parlementaires de l’Assemblée et du Sénat signataires d’une nouvelle récente tribune, les opposants – dont une dizaine vient de mettre fin à une grève de la faim de 30 jours – dénoncent « l’incohérence du projet », son « anachronisme face à la situation planétaire » ou « un couloir à camion de plus » et demandent d’autres modes de transports.