Bordeaux: Plus elle construit, plus cette entreprise sauve la forêt amazonienne

ENVIRONNEMENT Pour un m² construit par Hexagone Groupe, ce sont 1.000 m² de forêt amazonienne préservés…

Clément Carpentier

— 

La forêt amazonienne s'étend sur 5 millions de km².
La forêt amazonienne s'étend sur 5 millions de km². — Mauro Pimentel / AFP
  • L’entreprise de construction bordelaise veut participer à sa manière à la transition écologique en s’engageant pour la sauvegarde de la forêt amazonienne. Elle développe un projet innovant avec la plateforme Zei et l’association Zéro Déforestation.
  • Le patron de Hexagone Groupe Frédéric Guillon souhaite mener également des opérations de replantations dans les Landes et le maquis corse sur le même concept que celui de la forêt amazonienne.

« Ce n’est peut-être qu’une goutte d’eau mais on l’aura fait. » Oui, Frédéric Guillon pourra dire à ses enfants et petits-enfants qu’il a fait un geste pour la planète, lui. Avec Hexagone Groupe, il vient de se lancer dans une belle aventure : pour un m² construit par son entreprise, ce sont 1.000 m² de forêt amazonienne préservés en Equateur ou au Pérou. « Il y a eu une prise de conscience chez moi et ma femme après les dernières catastrophes naturelles ! On voulait faire quelque chose… Mais comment ? Quand ? Où ? On ne savait pas trop », affirme le PDG de la société de construction bordelaise.

Des parcelles rachetées afin de les transmettre aux tribus indigènes

C’est là qu’il tombe sur Zei, une plateforme qui aide les particuliers mais surtout les entreprises à accélérer la transition environnementale. Elle propose notamment « des pistes pour améliorer tous les jours le comportement écologiste de chacun, explique Noël Bauza, c’est une sorte de cabinet de conseil et d’audit. » Alors ce membre de Zei finit par présenter un projet à Frédéric Guillon grâce à son partenariat avec l’association  Zéro Déforestation.

Le projet développé par Hexagone Groupe avec Zei.
Le projet développé par Hexagone Groupe avec Zei. - Capture écran / ZEI

Celui qui a déjà installé le traitement des déchets chez Hexagone Groupe ou interdit les poches plastiques en attendant les bouteilles valide rapidement l’idée. Pour 2018, le chef d’entreprise s’est engagé sur 20.000 m² construits donc 2.000 m² de forêt préservés ! A chaque mètre carré, il verse de l’argent à l’association qui peut ensuite racheter des parcelles afin de les transmettre aux tribus indigènes locales pour qu’elles puissent en être propriétaires.

Bientôt un projet de replantation dans les Landes et le maquis corse

Frédéric Guillon espère « sensibiliser ses salariés mais encore plus ses clients avec ce genre d’initiative. On ne fait pas ça pour notre image. On veut simplement apporter notre pierre à l’édifice. » Et il n’oublie pas la France. En effet, il aimerait très vite mener des projets similaires de replantation dans les Landes et dans le maquis corse. En attendant, il devrait s’engager sur 30.000 m² construits en 2019.

Mais le PDG bordelais tient également à rappeler que la transition écologiste avance tous les jours au sein même de son entreprise de construction. « On utilise des matériaux beaucoup plus propres qu’il y a 10 ans quand Hexagone Groupe a vu le jour. Par exemple, pour tout chantier avec des éclairages, on impose à nos clients une alimentation par panneau photovoltaïque », rappelle celui qui va installer une ruche sur le toit de la société. Le Nicolas Hulot des chefs d’entreprise.