Strasbourg: Pourquoi la salle de concert de la Laiterie utilise toujours des gobelets jetables?

DECHETS Pour sensibiliser à cette question des déchets, des militants ont organisé une action et fait signer une pétition devant la salle de concert de musiques actuelles de la Laiterie pour l’encourager à passer au réutilisable…

Bruno Poussard

— 

Deux gobelets réutilisables au festival Rock en Seine à Paris, en 2013. Illustration
Deux gobelets réutilisables au festival Rock en Seine à Paris, en 2013. Illustration — SIPA
  • Malgré une pétition lancée début 2017 et plusieurs actions de militants, la Laiterie utilise encore des gobelets plastiques jetables en 2018.
  • La scène strasbourgeoise de musiques actuelles s’interrogerait sur l’ensemble de sa chaîne de déchets avant de prendre une décision.

« Ah bon, il n’y a pas encore de gobelets réutilisables ? » Devant l’entrée de la salle de musiques actuelles dela Laiterie avant un concert de Catherine Ringer à Strasbourg le 19 décembre, une spectatrice est surprise. « Eh non, toujours les jetables », répond à l’entrée un militant de Zéro déchet Strasbourg qui propose un « Ecocup » et fait signer une pétition.

Depuis des mois, l’association fait du lobbying pour sensibiliser le public à cette question de gaspillage et encourager la structure à passer au durable. « Sept usages suffisent à rentabiliser un gobelet réutilisable par rapport aux jetables », insiste Simon Baumert déguisé ce soir-là en cigogne, mascotte de la jeune organisation qui compte plus de 1.000 signatures sur la question.

>> A lire aussi : A Rennes, pinte ou demi, la ville interdira tous les gobelets plastiques jetables en 2018

« Ils sont sensibilisés mais ils prennent leur temps »

Malgré un dialogue ouvert en 2017, ceux qui sont aussi utilisateurs de la salle regrettent que rien n’ait été engagé. « Ça me semblait une aberration d’avoir à faire à du jetable alors que des salles plus petites et des associations sans subvention ont du réutilisable, renchérit Benoît Ecosse, à l’origine de la pétition. C’est important qu’une salle comme celle-là fasse honneur à ses moyens. »

Autour de la question plus large de l’éco-responsabilité et des déchets, un second diagnostic devrait être lancé dans les mois à venir au sein de la Laiterie avec des spécialistes de la question. C’est ce que détaille Jeanne Barsenghian, conseillère de l'Eurométropole de Strasbourg chargée notamment de la réduction des déchets (et ce que confirme le directeur de la Laiterie à 20 Minutes après publication) :

Ils sont sensibilisés mais ils prennent leur temps pour s’interroger sur l’ensemble de la chaîne. Ils ne voulaient pas auparavant car ils jugeaient les systèmes de lavage trop éloignés. Mais il y a désormais des solutions locales. Envie ou Les jardins de la montagne verte pourraient même s’y mettre. Et la Laiterie pourra être accompagnée. On fera le point dans quelques mois.

Des mises en place pas si compliquées

Pas dans le conflit, Zéro déchet Strasbourg rêve justement de discussions autour de solutions. « Je crois qu’elles sont proches d’aboutir, commente enfin Alain Fontanel, premier adjoint au maire chargé de la culture. Les choses doivent maintenant se faire. » Pour s’y mettre, de nombreux événements ou lieux sont d’ailleurs aidés par le spécialiste Éco-Manifestations Alsace.

L'action contre les gobelets jetables devant la salle de concert de la Laiterie s'est déroulée fin décembre.
L'action contre les gobelets jetables devant la salle de concert de la Laiterie s'est déroulée fin décembre. - B. Poussard / 20 Minutes.

D’autres ont pris l’habitude depuis un moment. Quasiment dix ans déjà pour le NL Contest, festival strasbourgeois des cultures urbaines. « Au début, il a fallu éduquer, expliquer, se souvient Julien Lafarge, son directeur. Mais c’est rentré dans les mœurs. Et ça a une vraie valeur ajoutée pour nous. Avant, on trouvait des gobelets partout sur le site chaque soir, maintenant, c’est quasiment nickel. »

>> A lire aussi: Les gobelets réutilisables adoptés pour le vin chaud

Par ailleurs président de l’association BeCoze gestionnaire de l’espace culturel Django Reinhardt, Julien Lafarge a aussi participé à l’instauration des gobelets réutilisables dans cette salle du Neuhof : « Un prestataire [français] nous en personnalise et on les nettoie en interne avec notre team ou notre machine à la laver comme les volumes sont maîtrisables. »