20 Minutes : Actualités et infos en direct
CQFDLa qualité de l’air « malsaine » à Dubaï en pleine COP28

COP28 : En pleine conférence sur le climat, la pollution bouche le ciel de Dubaï et l’air est « malsain »

CQFDL’indice de qualité de l’air de Dubaï a dépassé le seuil de protection de la santé concernant les particules fines
Une couche de pollution flotte au-dessus du centre de conventions de Dubaï, qui abrite la COP28.
Une couche de pollution flotte au-dessus du centre de conventions de Dubaï, qui abrite la COP28. - Rafiq Maqbool/AP/SIPA / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Si les participants à la COP28 ont besoin d’un exemple des effets de la pollution, en ce dimanche consacré à la santé, ils n’ont pas bien loin à aller chercher. Le ciel de Dubaï est bouché par la pollution, sa brillante ligne d’horizon de gratte-ciel obscurcie par une couche de brouillard. L’indice de qualité de l’air a atteint 155 microgrammes par m3 de pollution PM2.5, les particules fines les plus nocives car elles peuvent pénétrer dans la circulation sanguine, selon WAQI. info, un outil de suivi de la pollution en temps réel.

Or, le seuil de protection de la santé est fixé à 120 microgrammes par m3. Lorsque la qualité de l’air est « malsaine », « tout le monde peut commencer à sentir des effets sur la santé, les personnes appartenant aux groupes les plus sensibles peuvent ressentir des effets plus graves sur leur santé », avertit le site.

Des infrastructures polluantes à deux pas de la COP28

Ce dimanche est une journée consacrée à la « santé » à la COP28, où les discussions portent notamment sur la qualité de l’air et les effets néfastes du changement climatique sur la santé. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) la pollution de l’air extérieur due aux émissions de combustibles fossiles tue plus de quatre millions de personnes par an, car elle accroît le risque de maladies respiratoires, d’accidents vasculaires cérébraux, de maladies cardiaques, de cancers du poumon, de diabète et d’autres maladies. Les dommages sont en partie causés par les microparticules PM2.5 qui proviennent principalement des combustibles fossiles brûlés dans les transports et l’industrie.

La COP28, organisée chez l’un des plus grands producteurs de pétrole au monde, se déroule à environ 11 km du complexe énergétique et de dessalement d’eau de mer de Jebel Ali, qui abrite la plus grande centrale électrique au gaz du monde. Deux autres infrastructures polluantes sont également à proximité, le port de Jebel Ali et l’aéroport international Al Maktoum, tandis qu’à 200 km à l’ouest se trouve le champ pétrolifère Bab d’Abou Dhabi.

Sujets liés