En images : Wildlife photographer, les 25 plus belles photos animalières sélectionnées pour le Prix du Public

BEAUTé NATURELLE Jusqu’au 31 janvier 2024, vous pouvez voter pour votre cliché préféré

Olivier Juszczak
« Lit de glace », u large de l’archipel du Svalbard, en Norvège.
« Lit de glace », u large de l’archipel du Svalbard, en Norvège. — Nima Sarikhani

Vingt-cinq magnifiques photos animalières sont en lice pour le Prix du Public dans le cadre du prestigieux concours « Wildlife Photographer of the Year », organisé par le Muséum d’Histoire naturelle de Londres. Jusqu’au 31 janvier, vous pouvez voter pour votre cliché préféré. Les résultats seront ensuite annoncés le 7 février. Voici les images sélectionnées.

Réalisation : O.J

  • « Tendre touché », en Ecosse, au Royaume-Uni.
    « Tendre touché », en Ecosse, au Royaume-Uni. — Andy Parkinson

    Deux lièvres se retrouvent pour un petit bisou dans les montagnes de Monadhliath en Écosse, au Royaume-Uni. Depuis quinze ans, Andy photographie les lièvres des montagnes De façon inattendue, les deux lièvres en cour se sont rapprochés et se sont touché le nez.

  • « Un spectacle rare », Parc national des monts Balé, en Ethiopie.
    « Un spectacle rare », Parc national des monts Balé, en Ethiopie. — Axel Gomille

    Un loup d’Ethiopie ou loup d’Abyssinie, une espèce très rare et menacée, se repose parmi la végétation des hautes terres du parc national des monts Balé en Éthiopie. Les verts et les bleus de l’été constituent la toile de fond parfaite pour les tons châtains du pelage de l’animal.

  • « Lueur d’automne », rivière Cabriel dans les montagnes de la Sierra de Albarracín, Espagne.
    « Lueur d’automne », rivière Cabriel dans les montagnes de la Sierra de Albarracín, Espagne. — Uge Fuertes Sanz

    Une composition de joncs et de peupliers trembles, semblable à une peinture, dans un petit coin de la rivière Cabriel, dans les montagnes de la Sierra de Albarracín, en Espagne. La lumière et la composition des plantes entre les troncs, ainsi que les formes et les couleurs des feuilles d’automne, pourraient ressembler à une aquarelle.

  • « Boisson poubelle », réserve naturelle de Tangkoko Batuangus, Indonésie.
    « Boisson poubelle », réserve naturelle de Tangkoko Batuangus, Indonésie. — Claire Waring

    Sur une plage au bord de la réserve naturelle de Tangkoko Batuangus, sur l’île indonésienne de Sulawesi, des gardes forestiers avaient collecté des tas de bouteilles en plastique pour les recycler. Un macaque à crête de Célèbes étudie le contenu d’une bouteille. Ils ont même pris l’habitude de repérer les contenus plus sucrés dans les bouteilles colorées.

  • « Curiosité », Grand Parc National, Afrique du Sud.
    « Curiosité », Grand Parc National, Afrique du Sud. — Gerald Hinde

    Sous l’œil vigilant de sa mère, dans le parc national du Grand Kruger en Afrique du Sud, un lionceau curieux se dirige vers le photographe, qui l’observait depuis un véhicule. Les lionceaux sont vulnérables aux autres prédateurs tels que les léopards et les hyènes, mais la principale menace vient souvent des lions mâles envahisseurs. Pendant les six premières semaines, ils restent cachés, après quoi ils sont présentés à la meute et la protection est assurée par tous les membres.

  • « Victimes de la mode », Institut Leibniz de Hambourg pour l’analyse des changements de la biodiversité, Allemagne.
    « Victimes de la mode », Institut Leibniz de Hambourg pour l’analyse des changements de la biodiversité, Allemagne. — Britta Jaschinski

    Ces manteaux, fabriqués à partir de peaux de félins parmi les plus menacés, ont été confisqués par les douaniers européens et retenus pour des tests médico-légaux avant d’être utilisés pour des événements éducatifs. Une rangée de manteaux fabriqués à partir de peaux de certains des félins les plus menacés de la planète, notamment le léopard des neiges, le jaguar et l’ocelot, est exposé. Confisqués par les douaniers à travers l’Europe, les manteaux ont été conservés à l’Institut Leibniz de Hambourg pour l’analyse des changements de la biodiversité pour des tests médico-légaux avant d’être utilisés lors d’événements éducatifs.

  • « Looking At Me, Looking At You », Rivière Chilko, Colombie-Britannique, Canada.
    « Looking At Me, Looking At You », Rivière Chilko, Colombie-Britannique, Canada. — John E Marriott

    Un grizzly se dresse sur ses pattes arrière et regarde le photographe avant de retourner pêcher le saumon dans la rivière Chilko, en Colombie-Britannique, au Canada. Alors que l’ours se tenait debout, il a momentanément jeté un coup d’œil en direction du bateau avec une expression interrogative avant de retourner à ses efforts de pêche.

  • « Gorgée de lait manquée », au large de Rurutu, Polynésie française.
    « Gorgée de lait manquée », au large de Rurutu, Polynésie française. — Karim Iliya

    Un petit baleineau à bosse gâche peu de lait maternel, qui dérive et tourbillonne au gré des courants au large de Rurutu, en Polynésie française. Un phénomène rarement observé.

  • « Dispute entre voisins », Baie de Roebuck, Australie.
    « Dispute entre voisins », Baie de Roebuck, Australie. — Ofer Levy

    Un sauteur de vase Atlantique défend farouchement son territoire contre un crabe intrus dans la baie de Roebuck, en Australie. Les « mudskippers » peuvent vivre dans et hors de l’eau tant qu’ils restent humides. Ils prospèrent dans la vase des mangroves d’Australie occidentale. Ces poissons amphibies construisent souvent des murs de boue autour de leur territoire où ils se nourrissent et se reproduisent.

  • « Retour à la maison », forêts de plaine du Costa Rica.
    « Retour à la maison », forêts de plaine du Costa Rica. — Dvir Barkay

    Une chauve-souris pygmée à oreilles rondes retourne dans sa termitière tandis que deux membres de la famille bien camouflés regardent depuis l’entrée. Le photographe a passé plus de deux mois à tenter d’obtenir des images de cet animal, rarement photographié, dans les forêts tropicales des basses terres du Costa Rica. Les chauves-souris présentent un comportement de repos unique, nichant dans des trous qu’elles creusent avec leurs dents à l’intérieur des nids des colonies de termites.

  • « Lit de glace », au large de l’archipel du Svalbard, en Norvège.
    « Lit de glace », au large de l’archipel du Svalbard, en Norvège. — Nima Sarikhani

    Un ours polaire s’est creusé un lit sur un petit iceberg avant de s’endormir dans l’extrême nord, au large de l’archipel norvégien du Svalbard. Juste avant minuit, ce jeune mâle a grimpé sur un petit iceberg et, à l’aide de ses puissantes pattes, l’a griffé pour se tailler un lit avant de s’endormir.

  • « Aurora Jellies », Tromsø, Norvège.
    « Aurora Jellies », Tromsø, Norvège. — Audun Rikardsen

    Les méduses lunaires pullulent dans les eaux fraîches d’automne d’un fjord à l’extérieur de Tromsø, dans le nord de la Norvège, illuminé par les aurores boréales. Il est courant que cette espèce se rassemble par centaines sous les aurores boréales. Les méduses lunaires sont communes dans tous les océans et sont facilement reconnaissables à leurs quatre anneaux, qui sont en fait leurs organes génitaux.

  • « Taureau dans une décharge », Tissamaharama, Sri Lanka.
    « Taureau dans une décharge », Tissamaharama, Sri Lanka. — Brent Stirton

    Un éléphant mâle renverse les ordures alors qu’il récupère des légumes et des fruits pourris dans une décharge à Tissamaharama, au Sri Lanka. Un certain nombre d’éléphants mâles sont attirés vers cet endroit non seulement par les détritus mais aussi par les cultures voisines. La cicatrice d’une blessure par balle sur la partie supérieure de la patte avant gauche de cet éléphant et une autre blessure en haut du dos indiquent qu’il s’agit d’un pilleur de récoltes insistant.

  • « Les Geladas des prairies », montagnes du Simien en Éthiopie.
    « Les Geladas des prairies », montagnes du Simien en Éthiopie. — Marco Gaiotti

    Les Geladas des prairies par Marco Gaiotti, Italie Une gelada allaite son bébé aux côtés d’une compagne au bord d’un plateau dans les montagnes du Simien en Éthiopie. La cellule familiale gelada, connue sous le nom de harem, se compose généralement d’un homme et d’un petit nombre de femelles apparentées et de leurs petits. Les singes Gelada vivent uniquement dans les prairies de haute montagne d’Éthiopie, où ils passent la plupart de leur temps à brouter au sol. Cependant, avec l’augmentation du nombre de bétail domestique, leurs pâturages diminuent désormais, les poussant dans des zones restreintes.

  • « Incoming Cuckoo Wasp », près de Montpellier, en France.
    « Incoming Cuckoo Wasp », près de Montpellier, en France. — Frank Deschandol

    Le photographe s’est installé près du terrier d’argile d’abeille maçonne, en espérant capturer la rare guêpe coucou qui parasite ces abeilles. Il a eu de la chance lorsque non pas une, mais deux guêpes sont apparues. La plus grande essayait de pénétrer dans le terrier scellé contenant les œufs de l’abeille, tandis que la plus petite nettoyait ses ailes en dessous. Pendant que Frank Deschandol prenait quelques clichés, la plus grosse guêpe coucou s’est envolée et est revenue quelques secondes plus tard avec une goutte d’eau à la bouche. La guêpe utilise de l’eau et de la salive pour ramollir l’argile afin de pouvoir creuser le terrier scellé de l’abeille. Une fois à l’intérieur, elle pond son propre œuf, puis referme le terrier. Lorsque l’œuf de la guêpe coucou éclôt, elle se nourrit de larves d’abeilles maçonnes à l’intérieur du terrier.

  • « Hirondelle au-dessus d’une prairie », en Allemagne.
    « Hirondelle au-dessus d’une prairie », en Allemagne. — Hermann Hirsch / Jan Lessman

    Une hirondelle rustique survole une prairie de bleuets et attrape des insectes au printemps dans l’est de l’Allemagne. Hermann et Jan avaient choisi de prendre des photos dans une ancienne ferme, sachant que des hirondelles rustiques y nichaient. En plaçant leur appareil photo parmi les bleuets, Hermann et Jan ont observé les hirondelles voler continuellement à basse altitude au-dessus de la prairie, attrapant des insectes en vol.

  • « Raquettes à neige », Etats-Unis.
    « Raquettes à neige », Etats-Unis. — Deena Sveinsson

    Un lièvre d’Amérique relève ses pattes vers la tête pour effectuer le prochain grand saut à dans le parc national des Montagnes Rocheuses, aux États-Unis. Ses larges pattes empêchent le lièvre de s’enfoncer dans la neige profonde et molle, faisant office de raquettes, d’où son nom de lièvre d’Amérique.

  • « Troublemaker », Baie d’Atka, Antarctique.
    « Troublemaker », Baie d’Atka, Antarctique. — Stefan Christmann

    Un manchot Adélie s’approche d’un manchot empereur et de son poussin pendant l’heure du repas dans la baie d’Atka, en Antarctique. Les manchots Adélie n’y apparaissent que pendant une courte période au cours de l’été dans l’hémisphère Sud. Ils sont opportunistes et peuvent constituer une nuisance pour les manchots empereurs et leurs poussins.

  • « Espoir », au centre de Conservation des Chimpanzés en République de Guinée.
    « Espoir », au centre de Conservation des Chimpanzés en République de Guinée. — Roberto García-Roa

    Un chimpanzé sauvé regarde depuis son enclos au Centre de conservation des chimpanzés en République de Guinée. Un joli portrait.

  • « Debout sur un rocher », Contreforts de Judée, Israël.
    « Debout sur un rocher », Contreforts de Judée, Israël. — Ayala Fishaimer

    Un renardeau roux croise les yeux de la musaraigne qu’il avait rejetée en l’air quelques instants plus tôt.

  • « Opportunity Fox », Londres, Royaume-Uni.
    « Opportunity Fox », Londres, Royaume-Uni. — Matt Maran

    Un jeune renard profite d’une poubelle remplie de déchets avant le jour de collecte dans une rue de Londres, au Royaume-Uni.

  • « La tortue heureuse », vallée de Jezreel, Israël.
    « La tortue heureuse », vallée de Jezreel, Israël. — Tzahi Finkelstein

    Une tortue d’étang des Balkans partage un moment de coexistence pacifique avec une libellule dans la vallée de Jezreel en Israël.

  • « Câlin de canetons » à Smiggin Holes, en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie.
    « Câlin de canetons » à Smiggin Holes, en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. — Charles Davis

    Un canard branchu et sa couvée dans une tempête de neige de la fin du printemps à Smiggin Holes, en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. Il fait normalement chaud et ensoleillé lorsque ces canetons éclosent de leur nid mais les choses ont été un peu différentes cette année. Les eaux plus chaudes dans le Pacifique occidental ont entraîné davantage de précipitations, ce qui a entraîné des pluies plus importantes que la normale dans l’est de l’Australie et des printemps et des étés plus frais et plus humides.

  • « Murmure d’étourneau », Rome, en Italie.
    « Murmure d’étourneau », Rome, en Italie. — Daniel Dencescu

    Une masse fascinante d’étourneaux tourbillonne sous la forme d’un oiseau géant en route vers des perchoirs communaux au-dessus de la ville de Rome, en Italie.

  • « Parentalité partagée », Masai Mara, Kenya.
    « Parentalité partagée », Masai Mara, Kenya. — Mark Boyd

    Un couple de lionnes en plein nettoyage de l’un des cinq petits de la meute dans le Maasai Mara au Kenya.

    Vous pouvez voter jusqu’au 31 janvier ici.

Retourner en haut de la page