20 Minutes : Actualités et infos en direct
ENQUÊTELa mort du sanglier sur une plage bretonne liée à une « cause infectieuse »

Bretagne : Le sanglier retrouvé sur une plage est mort d’une « cause infectieuse »

ENQUÊTEDes analyses de sang seront menées prochainement pour savoir si ce décès est imputable aux algues vertes qui tapissent la plage
Le sanglier a été retrouvé mort dimanche sur la plage de la Granville à Hillion, un lieu régulièrement tapissé d'algues vertes.
Le sanglier a été retrouvé mort dimanche sur la plage de la Granville à Hillion, un lieu régulièrement tapissé d'algues vertes.  - Halte aux marées vertes / 20 Minutes
Jérôme Gicquel

Jérôme Gicquel

Son cadavre gisait sur le sable lorsqu’un promeneur l’a découvert. Dimanche, un sanglier a été retrouvé mort sur la plage de la Granville à Hillion dans la baie de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Le lieu étant régulièrement tapissé d’algues vertes, une association a aussitôt fait le lien entre la mort de l’animal et la toxicité des algues vertes. D’autant que c’est dans ce même secteur que 36 sangliers avaient déjà péri en 2011, très probablement à cause de l’hydrogène sulfuré dégagé par les algues vertes en putréfaction.

« Tout laisse à penser que les causes du décès de cet animal particulièrement robuste soient à rechercher dans la putréfaction des algues vertes échouées massivement depuis des mois », avançait dimanche l’association Halte aux marées vertes.

Aucun impact de balle relevé sur le corps

Une hypothèse qui n’est pour l’heure pas confirmée. Selon les résultats de l’autopsie dévoilés ce mardi, le décès du sanglier est dû à « une cause infectieuse », indique le parquet de Saint-Brieuc, précisant qu’aucun impact de balle n’avait été relevé sur son corps.

Impossible en revanche de déterminer la cause exacte même si la piste des algues vertes n’est pas exclue. « Des analyses de sang seront très prochainement réalisées afin de déterminer s’il présentait un taux d’hydrogène sulfuré dans le sang », précise le parquet, qui rappelle qu’aucun taux anormal d’hydrogène sulfuré n’avait été relevé par les capteurs disposés dans la baie « ni dans la journée du dimanche 15 octobre ni dans les jours précédents. »

Sujets liés