20 Minutes : Actualités et infos en direct
NATUREPourquoi il est important de préserver la laisse de mer sur les plages

Garde-manger, abri, trésor de biodiversité… Pourquoi il est important de préserver la laisse de mer

NATURELe parc naturel marin d’Iroise lance une campagne de sensibilisation cet été pour informer les vacanciers sur cet écosystème méconnu et souvent mal-aimé
La laisse de mer est indispensable pour les oiseaux limicoles qui y trouvent de quoi se nourrir.
La laisse de mer est indispensable pour les oiseaux limicoles qui y trouvent de quoi se nourrir.  - Mickaël Buanic / Office français de la biodiversité / 20 Minutes
Jérôme Gicquel

Jérôme Gicquel

L'essentiel

  • Une campagne de sensibilisation sur la laisse de mer a lieu tout l’été dans le parc naturel marin d’Iroise dans le Finistère.
  • Cet écosystème méconnu est constitué de débris naturels et humains déposés par la mer.
  • Abritant de nombreuses espèces, la laisse de mer joue un rôle essentiel pour les plages.

Cela ressemble de prime abord à un vulgaire tas d’algues malodorantes échoué sur la plage. Raison pour laquelle la laisse de mer traîne une si mauvaise image. A l’approche des beaux jours, certains élus préfèrent d’ailleurs la faire enlever avec des engins mécaniques pour ne pas faire fuir les vacanciers. Cette bande de débris déposés par la mer lors des marées joue pourtant un rôle essentiel. Mais aussi méconnu. « Beaucoup de touristes et même des locaux ne connaissent pas cet écosystème qui est souvent mal perçu », indique Laure Blondet, chargée de projet sensibilisation à l’Office français de la biodiversité.

Pendant tout l’été, une grande campagne va justement être menée dans les offices du tourisme du parc naturel marin d’Iroise (Finistère) pour « faire changer le regard » sur la laisse de mer « et faire découvrir ce monde inconnu. » Car sous cet amas constitué d’algues, de bois flotté, de coquillages, d’os de seiche ou de déchets humains (filets de pêche, plastique…), cela grouille de vie. « Elle abrite de nombreux invertébrés décomposeurs comme les puces de mer qui pullulent sous cette matière organique », confirme Philippe Le Niliot, directeur adjoint du parc naturel d’Iroise.

Un frein naturel à l’érosion

Hébergeant aussi des petits mollusques, insectes et crustacés, la laisse de mer constitue donc un formidable garde-manger pour les oiseaux limicoles comme le bécasseau, l’huîtrier pie ou le grand gravelot qui y fait même son nid, camouflant ses œufs entre les algues séchées et les galets.

Riche d’une biodiversité insoupçonnée, la laisse de mer a aussi d’autres atouts dans sa manche. Jouant un rôle d’obstacle, elle amortit ainsi les vagues et retient le sable, permettent ainsi de renforcer les dunes et de lutter contre l’érosion du littoral. « La matière organique produite par les décomposeurs favorise aussi l’installation d’une végétation dunaire », poursuit Laure Blondet, invitant donc à conserver la laisse de mer sur les plages. « Il ne faut ramasser que les déchets d’origine humaine, indique-t-elle. Mais pour le reste, on ne touche à rien et on observe. »

Sujets liés