Des pesticides pulvérisés sur Manhattan pour éradiquer le virus du Nil occidental

A.C.

— 

Les moustiques new-yorkais n’ont qu’à bien se tenir. Vendredi, entre 1h et 6h du matin, les quartiers chics de l’ouest de Manhattan vont être aspergés de pesticides dans le but de tuer les moustiques porteurs du virus du Nil occidental, rapporte NBC.

Les autorités ont assuré qu’il n’y avait aucun risque pour la santé humaine mais les habitants des 58e jusqu’à la 97e rue, de Central Park à la West End Avenue, ont été invités à ne pas s’exposer aux pulvérisations, en particulier les enfants et les femmes enceintes. Le produit utilisé, l’Anvil, est un insecticide courant contenu dans des produits domestiques et dans les antipuces pour animaux domestiques. Une brève exposition à des taux élevés d’Anvil peuvent affecter le système nerveux, précise la mairie de New York, mais les concentrations faibles utilisées pour tuer les moustiques ne seraient pas susceptibles de provoquer des troubles de la santé humaine.

Forte progression du virus depuis le début de l’année

Le virus du Nil occidental est apparu aux Etats-Unis en 1999 et marque cette année une inquiétante progression: 1.118 américains ont contracté le virus et 41 en sont morts depuis le début 2012. Transmis par les piqûres de moustiques, sa propagation s’accélère en août, mois de prédilection des moustiques. Ses symptômes peuvent faire croire à une simple grippe: fièvre, maux de tête, courbatures, mais le virus peut entraîner des méningites, des encéphalites voire des paralysies. Dans certains cas, il peut être mortel.