Nathalie Kosciusko-Morizet attaque les écologistes sur les gaz de schiste

Audrey Chauvet

— 

Après les déclarations ce mercredi matin du Premier ministre Jean-Marc Ayrault à propos des gaz de schiste, l’ancienne ministre de l’écologie Nathalie Kosciusko-Morizet s’en prend aux écologistes, réunis pour leur université d’été à Poitiers.

Un «nouveau slogan» pour les écolos

Sur Twitter, NKM attaque le gouvernement et ses membres «verts», leur reprochant de revenir en arrière sur l’interdiction des forages de gaz de schiste en France: «Ce matin JM Ayrault annonce la possible relance du gaz de schiste, dont j'avais obtenu le retrait des permis. La duplicité de ce gouvernement sur l'écologie n'a pas de limite. Acte 1: limogeage de N. Bricq en juin pour désaccord avec les pétroliers en Guyane. Acte 2: Arnaud Montebourg rouvre la porte au gaz de schiste, Delphine Batho dément au début de l'été. Acte 3: François Hollande reçoit à Brégançon les associations anti gaz de schiste et leur donne des garanties en août. Acte 4: ce matin JM Ayrault revient sur cet engagement et dit que le débat n'est "pas tranché"! Et les Verts dans tout cela? Ils débattent du sens philosophique de leur participation au Gouvernement!».

Et de conclure par un «nouveau slogan» pour les écologistes:

 

Alors que NKM était ministre de l’Ecologie, le Parlement avait voté l’interdiction de la méthode de la fracturation hydraulique utilisée pour exploiter les gaz de schiste. Ce mercredi, Jean-Marc Ayrault, interrogé sur BFM-TV et RMC, a indiqué que «pour l'instant, tous les permis d'exploitation avec le système de fracturation hydraulique qui a des effets dévastateurs, c'est interdit mais que «tout sera mis sur la table» lors de la conférence environnementale prévue en septembre, y compris «les différentes solutions qui pourraient exister (...) et qui ne seraient pas polluantes et dégradantes de l'environnement et de la qualité des paysages.»