Le cargo MSC Flaminia, gravement endommagé, va tenter de rallier l'Allemagne

© 2012 AFP

— 

Le porte-conteneur MSC Flaminia, endommagé le 14 juillet par un incendie et des explosions au large des côtes françaises, a été autorisé à trouver refuge dans les eaux territoriales allemandes, a annoncé mardi le commandement général allemand des urgences maritimes.
Le porte-conteneur MSC Flaminia, endommagé le 14 juillet par un incendie et des explosions au large des côtes françaises, a été autorisé à trouver refuge dans les eaux territoriales allemandes, a annoncé mardi le commandement général allemand des urgences maritimes. — afp.com

Le porte-conteneur MSC Flaminia, endommagé le 14 juillet par un incendie et des explosions au large des côtes françaises, a été autorisé à trouver refuge dans les eaux territoriales allemandes, a annoncé mardi le commandement général allemand des urgences maritimes. Le bateau, qui cherche depuis un mois l'autorisation d'accoster dans un pays proche, «se trouve actuellement à environ 450 miles nautiques» (833,4 kms) des côtes britanniques et se dirige en direction des eaux territoriales de ce pays, dont les autorités vont procéder à une inspection du navire, a précisé un porte-parole du commandement des urgences maritimes. Le résultat de l'inspection déterminera un éventuel feu vert des autorités britanniques au transit dans leurs eaux.

Lors de l'accident du 14 juillet, un marin du MSC Flaminia était décédé, un autre porté disparu et un troisième, victime de brûlures, est dans un état critique, selon le commandement général des urgences maritimes. Tout l'équipage avait été rapidement évacué après l'accident et le navire est depuis remorqué par trois navires de la société hollandaise Smit. Selon un communiqué de l'association écologiste Robin des Bois, le MSC Flaminia trouverait refuge dans le port allemand de Bremerhaven (Mer du Nord). «C'était le port de destination d'origine», a indiqué le porte-parole du commandement. «Pour l'instant, nous ne pouvons divulguer le nom du port où le navire devrait accoster», a-t-il poursuivi.

Un risque pour l’environnement

Récemment, le ministère français de l'Ecologie avait indiqué que 37 des conteneurs transportés par le MSC Flaminia «pourraient représenter un risque pour l'environnement». Ce risque a inquiété plusieurs associations de défense de l'environnement qui se sont étonnées des lenteurs des autorités. «L'Allemagne prend ses responsabilités en tant que pays de pavillon du MSC Flaminia», a jugé l'association Robin des Bois, qui a critiqué les autorités des pays riverains (France et Royaume-Uni) ayant refusé d'accueillir le navire. Ces pays ont fait valoir qu'ils n'avaient pas assez d'information sur la cargaison pour le laisser accoster.

Selon les informations dont dispose le commandement allemand, le navire en provenance de Charleston (Etats-Unis) avait 2.876 conteneurs en charge au moment de l'explosion. A l'intérieur, différents biens d'équipements pour la maison, dont 151 caisses contenant des produits dangereux (des nettoyants ménagers inflammables), a ajouté le porte-parole. A bord, se trouvaient notamment au moment de l'accident 1247 tonnes de pétrole lourd --le plus polluant-- et 680 tonnes de diesel, a-t-il continué. Les autorités allemandes n'étaient pas en mesure dans l'immédiat de fixer la date d'arrivée du navire. L'armateur du MSC Flaminia est l'allemand NSB. Ce dernier a reloué le bateau à l'armateur Mediterranian Shipping Company (MSC), dont le siège est en Suisse.