Cinq destinations écolo en France

VACANCES Pas de sous, pas de temps ou l'envie de polluer moins… et si au lieu de partir à l'autre bout du monde, vous (re)découvriez notre beau pays...

Néoplanète

— 

Le panneau des chevaux, fresque de la grotte Chauvet-Pont d'Arc, dans l'Ardèche.
Le panneau des chevaux, fresque de la grotte Chauvet-Pont d'Arc, dans l'Ardèche. — DRAC Rhône-Alpes/Ministère de la Culture et de la Communication

L’Ardèche, à la découverte des lieux sauvages, spectaculaires et parfois secrets

Connaissez-vous les magnifiques grottes du département, comme celle de Chauvet-Pont d’Arc, recensée au patrimoine mondial de l’Unesco? Une nature qui règne en maître et en osmose avec ses habitants.

Les rivières restent le meilleur moyen de visiter ce paysage inestimable. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le célèbre «Raid Nature du Pont d’Arc» s’est installé dans la région. Cette épreuve sportive vous propose un parcours en canoë biplace, une randonnée en terrains variés et une course en VTT. Idéal pour voir du pays!

Mais si vous n’êtes pas fana de compétition sportive, rassurez-vous, de nombreux prestataires vous offrent la possibilité de descendre les Gorges de l’Ardèche en canoë-kayak.

 Pour vous loger, pensez aux gites éco-labellisés ou aux campings. Plus de renseignements sur www.ardeche-guide.com

La Camargue, pour observer les flamants roses et bien manger

Au cœur du Parc naturel régional de Camargue, à 30km d’Arles, se niche une crèche pour flamants roses. Avec un guide naturaliste, vous parcourrez 4km à pieds afin de découvrir la vie intime des ces oiseaux, sur des sites habituellement non-ouverts au public.

En juillet et août, les visites ont lieu tous les jours à 18h30. En septembre, le mercredi et le samedi à 17h30. Tarifs: 11€ adulte et 5,50€ de 6 à 17 ans. Renseignements et réservations au 04 42 86 89 77, auprès de l’Office de Tourisme de Salin-de-Giraud.

Ne manquez pas de déguster des produits d’Appellation d’origine contrôlée (AOC:

  • Le Pélardon. Ce petit fromage de chèvre est originaire des régions cévenoles. En Camargue, les chèvres sont nourries avec des plantes typiques de la garrigue, ce qui confère à leur lait un riche parfum. Le jeune Pélardon est crémeux et à un goût de noisette. Plus vieux, il durcit et son goût se prononce davantage.
  • Les olives. La variété la plus cultivée est la picholine. Ce fruit est caractérisé par un noyau long et fin, entouré par une chair ferme. L’huile d’olive est quant à elle fabriquée au cœur de l’hiver, par simple pression à froid, lorsque les fruits ont mûri et sont devenus noirs.
  • La viande de taureau. Cela va faire frémir plus d’un végétarien, mais en Camargue, un grand nombre de boucheries proposent de la viande de taureau, plus dure et au goût plus prononcé que celle du bœuf. Généralement, les taureaux sont élevés jusqu’à l’âge de 3 ans à l’air libre. Les meilleurs d’entre eux sont ensuite gardés pour participer aux fameuses courses camarguaises, et les autres sont envoyés à l’abattoir.
  • Les vins. Pour accompagner vos plats, choisissez un Costières de Nîmes et un Coteaux du Languedoc, qui ont reçu le label AOC.

Une idée de bonne table? Les fins gourmets se rendront à la table-restaurant Villa Mazarin, au cœur des remparts de la cité médiévale d’Aigues-Mortes. Le chef, Stéphane Rouville, achète tous les matins des produits frais sur les marchés des environs.

Menu dès 29€. Plus de renseignements sur www.villamazarin.com

Le Doubs,  au cœur de la verdure franco-suisse

Canoë-kayak, randonnée en pleine forêt, croisière en bateau jusqu’au Saut du Doubs, descente des échelles de la mort… les activités nature ne manquent pas! Et si vous séjournez dans les petits villages le long de la frontière (comme à Goumois, le seul village franco-suisse) le dépaysement sera garanti.

Le plus? Le département est la terre d’élection du VTT. 1.500 km de parcours sont balisés! Et pour un sport encore plus écolo, on teste volontiers l’E-tricks, un cyclomoteur électrique tous chemins accessible en location (49€ la journée). Pas besoin de pédaler, il suffit juste d’accélérer comme sur une moto… et le véhicule peut rouler jusqu’à 40 km/h sur le plat. Une première en France!

Plus de renseignements sur www.doubs.travel

L’île d’Oléron

En Charente-Maritime, au large des côtes atlantiques, trône Oléron. Sur cette île, surnommée «La lumineuse» en raison de son fort taux d’ensoleillement à l’année, l’authenticité est omniprésente: les routes, étroites et accidentées, sont plus favorables aux vélos qu’aux voitures, la nature est sauvage et les ports de pêche sont lieux de vie.

Pour passer de la mer à la forêt, il n’y a qu’un coup de pédales à donner. Les nombreuses pistes cyclables du bord mer emmènent les sportifs jusque dans les bois, autre symbole de l’aspect sauvage de l’île. Mais cette forêt, qui a vu le jour au début du XIXème siècle, a avant tout vocation à protéger les habitations menacées par le sable et l’érosion marine.

Un scénario que l’on imagine encore peu en Oléron où la mer est partout, jusque dans les assiettes. Soles, langoustines, céteaux (espèce locale), encornets, crabes… Difficile de ne pas en pincer pour ces produits de la mer que l’on accompagne sans peine d’un vin local (Oléron compte une douzaine de viticulteurs).

Un hébergement écolo? Pensez au Best Western Hôtel Les Cleunes, premier hôtel de l’île à avoir obtenu l’Ecolabel Européen, qui garantit des services dans le respect de l’environnement. Par exemple, des poubelles de tri sélectif ont été installées dans les couloirs, des distributeurs automatiques de savon et shampooing remplacent les contenants individuels dans les salles de bain, et le petit-déjeuner privilégie les produits en vrac, locaux et sans gluten.

Plus de renseignements sur www.hotel-les-cleunes.com

Randonner en Savoie

Au cœur des vallées d’Aigueblanche (Alpes françaises), à 1.400 m d’altitude, se niche Valmorel, une douce station de ski construite en 1976 par l’architecte Michel Besançon. Contrairement aux autres stations de l’époque, Valmorel est constituée de petits chalets en bois dont les toits sont couverts de lauzes, une pierre plate caractéristique de la région. Cette station a également pour particularité d’être organisée autour d’une rue piétonne et commerçante.

Des kilomètres à pieds

Autour de Valmorel, un réseau de 150km de sentiers à travers les vallées d’Aigueblanche promet de belles randonnées à la découverte du patrimoine montagnard. La plupart de ces itinéraires peuvent également être empruntés avec un VTT. A noter plus bas dans la vallée, à 400 m d’altitude, un joli sentier d’interprétation le long du Morel, un paisible torrent de montagne situé à proximité du site thermal de la Léchère.

Et pour vous ressourcer, n’oubliez pas de goûter au beaufort AOC, dont les vaches paissent dans les pentes au pied des pistes de ski de Valmorel.

Plus de renseignements sur www.valmorel.com

Quatre balades en bateau insolites pour l’été