L'anticyclone des Açores, le vrai coupable du mauvais temps en Europe

METEO Les fortes précipitations en Europe ne sont pas liées au dérèglement climatique mais à l'anticyclone des Açores...

Audrey Chauvet

— 

Pluie au Trocadéro, à Paris, le 21 mai 2012.
Pluie au Trocadéro, à Paris, le 21 mai 2012. — TIMUR EMEK/SIPA

Pas la peine de montrer du doigt le changement climatique, El Nino ou notre nouveau président de la République, le vrai coupable du temps pourri que connaît le Nord de la France depuis début juillet est l’anticyclone des Açores. Alors qu’habituellement il regonfle au printemps pour venir réchauffer l’Europe, cette année il reste bloqué.

>> La Friday météo, la météo du week-end en vidéo

Comme en plein automne

«On a depuis plusieurs semaines des dépressions actives qui circulent des îles britanniques jusqu’à la Scandinavie avec un flux perturbé établi sur nos régions comme en plein automne», explique Cyrille Duchesne, prévisionniste à La chaîne météo. Ces perturbations passent donc sur la Grande-Bretagne, entraînant des pluies auxquelles même les Anglais ne sont pas habitués, sur le Bénélux et le Nord de la France, qui n’a pas déchaussé les bottes en caoutchouc de tout le mois de juillet.

«On a déjà connu pire, tempère Cyrille Duchesne. 2000 et 2001 ont été des années particulièrement humides et fraîches. Cette situation se reproduit tous les 5 à 10 ans en moyenne, ce n’est pas exceptionnel.» Le coupable, l’anticyclone des Açores, n’a pas assez gonflé pour influer sur le Nord de l’Europe et seul le pourtour méditerranéen en profite: «En Corse, il y a même un déficit de précipitations, précise Cyrille Duchesne.  Il y a un contraste très important de températures entre le Sud-est de la France et les autres régions: il est de plus de 15°C contre 8°C en moyenne. Ca se traduit par une eau de mer très fraîche sur la Manche, 16°C en moyenne et 20°C sur la côte basque, contre 25-26°C entre la Corse et la Côte d’Azur.»

«On ne sait pas quand ça va se terminer»

Alors, on migre tous vers le Sud ou on garde l’espoir que l’été arrive sur le Nord? «La durée de ses blocages de l’anticyclone varie entre quelques semaines et plusieurs mois. On ne sait pas quand ça va se terminer, regrette Cyrille Duchesne. La semaine prochaine ce sera un petit peu mieux car l’anticyclone semble regonfler sur le golfe de Gascogne, cela va favoriser certaines régions notamment la côte Atlantique qui va retrouver un temps ensoleillé et le sud de la Loire.» Mais pour ceux qui sont au nord, gardez le parapluie sous la main.