La France ne manquera pas d'électricité cet été

A.C.

— 

Pas besoin de passer au «cool biz» comme les Japonais ou de couper la climatisation: selon le Réseau de transport d’électricité (RTE), il n’y a pas de risque de pénurie d’électricité cet été en France. Dans un communiqué, RTE explique que «l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité ne présente pas de risque particulier pour l’ensemble de l’été 2012». Même en cas de canicule, la France n’aurait pas besoin d’importer d’électricité de chez ses voisins.

Attention aux épisodes de sécheresse

Bien que la demande d’électricité soit plus faible en été qu’en hiver, des épisodes de forte chaleur «peuvent induire des baisses de production afin de respecter les exigences environnementales en vigueur sur les sites de production», notamment les restrictions d’usage de l’eau pour refroidir les réacteurs nucléaires en période de sécheresse. D’autre part, l’usage croissant des climatiseurs et ventilateur provoque en été une augmentation de la consommation d’électricité de 500MW par degré supplémentaire, explique RTE, «soit l’équivalent de la consommation d’une ville comme Nantes et son agglomération».

Selon les prévisions météorologiques et celles de la consommation des foyers et des industries, RTE est néanmoins confiant pour cet été. «Les évolutions conjuguées des consommations domestique à la hausse et industrielle à la baisse conduisent à une consommation prévisionnelle pour l’été en baisse de 1,6% par rapport à l’été 2011. Sur la base des éléments transmis par les producteurs, la disponibilité prévisionnelle du parc de production français est en hausse de 3.300 MW», précise RTE. Et les énergies renouvelables joueront leur rôle cet été: «Le développement de la production d’origine éolienne et photovoltaïque (9.300 MW de puissance installée aujourd’hui) se maintient à un niveau élevé», écrit RTE.