Veaux victimes des lignes à haute tension: Le tribunal demande une expertise

A.C.

— 

Le tribunal de Caen a ordonné ce mercredi une double expertise afin de se prononcer sur l’affaire opposant Gilles Hébert, éleveur de vaches dans le Calvados, à RTE, le réseau de transport d’électricité, à la suite de la mort de plusieurs veaux et à une recrudescence de maladies dans son troupeau. «J'ai considéré qu'une expertise était indispensable tant sur le plan de la conformité de l'installation électrique que sur le plan sanitaire», a indiqué le juge de l'expropriation du tribunal de grande instance de Caen.

Le juge souhaite savoir si «toutes les précautions d’usage ont été prises» par l’éleveur. RTE, pour sa défense, a en effet avancé que les problèmes rencontrés par Gilles Hébert résultaient «de l’installation électrique» sur son exploitation, qui se trouve à 150 mètres d’une ligne très haute tension reliée à la centrale nucléaire de Flamanville. Un vétérinaire avait attesté de la «persistance de pathologies» sur son exploitation «malgré l’ensemble des traitements mis en place».