Brésil: Dilma Rousseff s'oppose au nouveau code forestier

Reuters

— 

La présidente brésilienne Dilma Rousseff a opposé son veto vendredi à plusieurs points du nouveau code forestier soutenu par le puissant lobby agricole et dénoncé par les écologistes qui y voient une menace pour la forêt amazonienne.

A quelques semaines de la conférence de l'Onu sur le développement durable RIO+20, Dilma Rousseff a décidé de mettre son veto à 12 articles du nouveau code qui dépénalise certains cas de déforestation et autorise l'exploitation de certaines zones défrichées avant 2008. Le gouvernement fournira tous les détails sur les vetos lundi, ont fait savoir la ministre de l'Environnement Izabella Teixeira et le ministre de l'Agriculture Mendes Ribeiro lors d'une conférence de presse à Brasilia.

Le nouveau texte doit maintenant être validé par le Congrès. Les organisations de défense de l'environnement, qui demandaient à Dilma Rousseff de s'opposer à l'ensemble de la nouvelle législation, ont fait part de leur déception. «La décision de Dilma Rousseff aujourd'hui créé un avenir incertain pour les forêts brésiliennes, le Congrès pouvant toujours réduire encore davantage la protection des forêts», estime Jim Leap, directeur général du Fonds mondial pour la nature (WWF).