Les orangs-outans peuvent retarder leur maturité sexuelle

ANIMAUX Ils évitent ainsi de rentrer en concurrence avec un autre mâle dominant...

Audrey Chauvet

— 

Un orang-outan à Bornéo.
Un orang-outan à Bornéo. — FIONA ROGERS/ANUP SH/SOLENT NEWS/SIPA

L’adolescence, c’est quand ils veulent. Les orangs-outans de Sumatra sont capables de «retenir» leur puberté pendant environ dix ans, viennent de découvrir des chercheurs américains. Alors que la maturité sexuelle arrive vers l’âge de quinze ans chez ces primates, certains individus ont réussi à la repousser jusqu’à environ trente ans. Un complexe de Peter Pan qui a des raisons très darwiniennes: ils évitent ainsi d’entrer en concurrence avec des mâles dominants encore jeunes dans le groupe et de «perdre» une occasion de se reproduire.

Attributs sexuels en veilleuse

Comment les orangs-outans arrivent à rester juvéniles reste un mystère pour les scientifiques. Est-ce une décision consciente ou un ajustement naturel à la vie du groupe? Aucune certitude pour le moment, mais les chercheurs de l’université de Louisiane affirment avoir constaté de vrais retards dans le développement physique de certains mâles: muscles, longs poils aux bras et sur le dos, poche sous la gorge pour émettre des sons affriolants, tous ces attributs sexuels sont mis en veilleuse lorsque des mâles dominants règnent sur la population féminine.

Malheureusement, rallonger la durée de l’enfance ne semble pas être le secret de la jeunesse éternelle: statistiquement, les mâles qui ont retardé leur croissance meurent plus tôt que les autres.