Se soigner avec l'hortithérapie

SANTE Combinaison des mots «horticulture» et «thérapie», l'hortithérapie est une nouvelle forme de thérapie qui postule que travailler dans un jardin peut avoir de nombreux bienfaits psychologiques...

Julia Mahaffey

— 

Un panier de plantes aromatiques.
Un panier de plantes aromatiques. — Southern Stock C/SUPERSTOCK/SIPA

Ces jardins thérapeutiques voient le jour dans certaines maisons de retraite, prisons et hôpitaux, partout où les gens se retrouvent dans un environnement insipide et parfois angoissant.

Encore très peu développée en France, l’hortithérapie est déjà en vogue dans les pays nord-américains, où l’on s’est rendu compte de ses nombreux bénéfices. Dans ces jardins, on retrouve des gestes plus apaisés et un cadre stimulant. On se reconnecte avec la nature, on développe un esprit créatif et observateur, on stimule tous ses sens et on apprend la patience.

Ces idées rejoignent une autre tendance nord-américaine qui considère que priver les enfants d’un contact prolongé avec la nature peut avoir des répercussions négatives sur leur développement mental. C’est Richard Louv, dans son livre Last Child in the Woods, qui a mis en lumière ce phénomène.

Des théories qui nous rappellent que la nature est essentielle à notre bien-être.

Pour en savoir plus, allez sur le site de Vivaterra, une association promouvant le développement de l’hortithérapie.

«Plus de jardins dans ma ville» entre en campagne