Tchernobyl: Un nouveau sarcophage pour le 26e anniversaire de la catastrophe

NUCLEAIRE Il est destiné à remplacer l'ancien, construit en urgence en 1986, criblé de failles et de trous...

Audrey Chauvet

— 

Le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl, en Ukraine, 25 ans après la catastrophe nucléaire, le 10 avril 2011.
Le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl, en Ukraine, 25 ans après la catastrophe nucléaire, le 10 avril 2011. — RICARDO MARQUINA/SIPA

La centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine, va recevoir en guise de cadeau «d’anniversaire» un sarcophage flambant neuf. Vingt-six ans après l’explosion du réacteur numéro 4, qui a contaminé des centaines de kilomètres de terres autour de la centrale, le sarcophage en béton construit au lendemain de l’accident va être remplacé. Ce jeudi matin, le président ukrainien Viktor Ianoukovitch en lancera officiellement l’assemblage lors d’une cérémonie au cours de laquelle il déposera également une gerbe à la mémoire des victimes de la catastrophe.

L’ancien cercueil est criblé de trous

Le sarcophage sera assemblé près de la centrale, à 300 mètres du réacteur endommagé, puis glissé par-dessus l’ancienne chape. C’est un consortium formé par les groupes français Bouygues et Vinci qui mène les travaux, dont le coût total, estimé à 1,5 milliard d’euros, est supporté par la communauté internationale et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd).

Le sarcophage en béton posé dans l’urgence après l’accident du 26 avril 1986 est aujourd’hui plein de trous et de fissures, qui laissent s'échapper des particules radioactives dans l'atmosphère et dans l'eau. Le nouveau sarcophage fera 108m de hauteur, 162m de longueur, 12m d’épaisseur et sera constitué de 30.000 tonnes d'acier. Il doit permettre de sceller le réacteur jusqu'à la fin du XXIe siècle au moins. Durant cette période, le réacteur doit être démantelé et les déchets radioactifs déménagés.