Russie: Des militants de Greenpeace manifestent contre des forages dans l'Arctique

Avec Reuters

— 

La police russe a arrêté ce mardi à Moscou 23 militants de Greenpeace qui manifestaient contre la perspective de forages dans l'Arctique, au lendemain d'un accord entre le premier groupe pétrolier russe Rosneft et son homologue américain Exxon Mobil.

Les manifestants protestaient contre le partenariat, qui prévoit notamment l'exploitation commune par les deux plus gros producteurs pétroliers mondiaux de gisements sur le plateau continental de la mer arctique de Kara. Greenpeace, dont les militants ont été arrêtés pour avoir participé à une manifestation non autorisée, craint que la prospection pétrolière bouleverse l'écosystème de la région arctique.

Risques de marée noire

Selon l'association, ainsi que d'autres organisations écologistes, l'isolement et le climat glacial de l'Arctique aggraveraient considérablement les conséquences d'une potentielle marée noire. Le groupe Rosneft, détenu en majorité par l'Etat russe, compte quant à lui sur les forages arctiques pour atteindre son objectif à long terme de produire 10 millions de baril de pétrole par jour.

Le producteur pétrolier espère extraire l'équivalent de 36 milliards de barils à partir des futurs gisements de la mer de Kara, alors que la production de ses gisements traditionnels en Sibérie orientale commence à se réduire.