Un hackaton pour faire économiser de l'énergie à New York

HIGH TECH Des hackers sont conviés par la mairie de New York à se réunir pour inventer des programmes permettant de réduire la consommation d'électricité...

Audrey Chauvet

— 

Une conférence de hackers, en Allemagne, en juillet 2010.
Une conférence de hackers, en Allemagne, en juillet 2010. — AP Photo/Isaac Brekken

Ce ne sont pas leurs jambes qui seront fatiguées à la fin de ce marathon, mais leurs claviers d’ordinateurs: cet été, les hackers new-yorkais sont invités à participer au premier «hackaton» vert de la ville. Pendant deux jours, leur mission sera d’inventer des programmes informatiques permettant de réduire la consommation d’électricité.

La mairie de New York mettra pour cela à leur disposition toutes les données chiffrées sur la consommation d’électricité de la ville. Les hackers auront le champ libre pour inventer des systèmes de régulation de la consommation, des applications pour smartphones ou des compteurs intelligents. «New York est un exemple en matière de cleantechs», a déclaré le maire Michael Bloomberg, qui s’est félicité des programmes déjà menés par PlaNYC, le programme de «verdissement» et de modernisation de la ville. «Cela a permis de faire de vraies économies: avec 32 millions de dollars par an, on peut avoir beaucoup plus d’enseignants et de pompiers», s’est félicité le maire de New York.

La formule du «hackaton» a déjà été utilisée en France, notamment par la SNCF en décembre dernier pour concevoir ses nouvelles bornes d’accueil.