La revue de presse des animaux

REVUE DE PRESSE La découverte du cousin à plumes du tyrannosaure, des orangs-outans geeks, des godemichés bio pour respecter les animaux et Mozart qui aide les souris à vivre plus longtemps...

Yolaine de la Bigne

— 

Matra, une femme orang-outang de 33 ans et sa petite Jolie, 15 semaines au zoo de Munich, Allemagne, le 27 octobre 2009.
Matra, une femme orang-outang de 33 ans et sa petite Jolie, 15 semaines au zoo de Munich, Allemagne, le 27 octobre 2009. — M. REHLE / REUTERS

Bien sûr la nouvelle la plus incroyable de la semaine, dont tous vos journaux ont parlé, est la découverte en Chine de ce cousin des tyrannosaures, couvert de plumes, de 9 mètres de long qui pesait environ 1,4 tonne. D’autant plus impressionnant qu’on lit dans Le Point que ses plumes ressemblent plus au duvet d’un poussin ce qui veut dire qu’il s’agit du squelette d’un bébé. On tremble en l’imaginant adulte!

Loin de ces ancêtres disparus, les animaux d’aujourd’hui découvrent les joies du high-tech comme les orang-outans du zoo de Milwaukee aux Etats-Unis. Leur section a été équipée de wifi  ce qui leur permet  de jouer sur des Ipads tandis que les visiteurs  les regardent sur une webcam. Quel intérêt? Une tocade de geek? Non mais comme ces pauvres animaux ne peuvent  s’ébattre en forêt, on a cherché une activité pour les occuper et éviter qu’ils dépriment tout en développant leur intelligence. Autre avantage de la formule: convaincre les hommes de leur proximité avec ces animaux pour les inciter à les respecter et à adhérer à une campagne de protection de l’espèce … En attendant, les orangs-outans sont ravis! Ils tapotent l’écran tactile, créent des formes, écoutent de la musique, regardent des vidéos montrant d’autres animaux. Et en effet, des gens viennent régulièrement pour leur montrer leurs films préférés, jouent avec eux et créent un lien d’amitié avec ces grands singes. Du coup, d’autres zoos américains achètent aussi des tablettes, financées par l’association Orangutan Outreach qui a lancé la campagne  intitulée «Des applications pour les singes». Mais se demande le site de RFI, à  quand la révolte des orang-outans quand ils découvriront sur Internet La Complainte du phoque en Alaska?

Un autre marché lui est déjà prospère, c’est celui des godemichés bio pour respecter les animaux. Libération s’amuse de ces nouveaux sex-shop, notamment en Allemagne, qui proposent de faire l’amour avec  des lubrifiants biologiques sans phtalates et autres produits dangereux, des vibromasseurs en silicone écolo et des fouets fabriqués avec des pneus de vélo. Leurs points communs? Leurs produits ne contiennent aucune matière animale ou testées sur des animaux. L’amour pimenté d’accord, mais avec bonne conscience!

Terminons avec Mozart qui décidément fait l’unanimité. On avait déjà découvert que sa musique aidait les vaches à donner du meilleur lait et calmait les animaux dans les étables. Voilà que la revue britannique Journal of Cardiothoracic Surgery vient de publier une étude montrant que les souris vivent plus longtemps quand on leur fait écouter la Traviata de verdi ou une œuvre de Mozart. On a testé aussi des musiques new-âge, sans résultat. Donc si vous voulez vivre longtemps, vous savez ce qu’il vous reste à faire! Allez NEOPLANETE vous offre 2 minutes de  vis supplémentaire!