Les jeunes Chinois prêts à payer plus cher des produits «verts»

A.C.

— 

Alors qu’en Europe, les consommateurs sont généralement réticents à payer plus cher des produits bio, équitables ou respectueux de l’environnement, les Chinois seraient prêts à mettre la main au porte-monnaie, rapporte NewScientist. D’après une étude réalisée par Carbon Trust, un cabinet londonien, 42% des jeunes Chinois de 18 à 25 ans se disent prêts à payer plus cher des produits affichant leur poids en carbone. Dans les cinq autres pays sondés, les personnes interrogées ont majoritairement répondu qu’elles n’achèteraient ces produits que s’ils étaient au même prix que les autres.

En France, les études sur la consommation responsable montrent, depuis plusieurs années, que les consommateurs refusent de payer plus de 5% plus cher un produit «vert», même s’ils sont près de 75% à déclarer désirer connaître l’impact environnemental de ce qu’ils achètent. L’affichage environnemental, mesure issue du Grenelle testée actuellement  par une centaine d’industriels, devrait permettre de connaître le poids carbone des produits de consommation courante. Mais si l’étiquette du prix s’alourdit, les consommateurs risquent de bouder les produits «durables».