Le syndrome du nez blanc se répand parmi les chauves-souris d'Amérique du Nord

ANIMAUX Le champignon responsable de cette maladie vient d'Europe, d'après les biologistes...

Audrey Chauvet

— 

Une chauve-souris atteinte du syndrome du nez blanc.
Une chauve-souris atteinte du syndrome du nez blanc. — Ryan von Linden/AP/SIPA

Plus moyen d’échapper au syndrome du nez blanc: cette maladie touche maintenant les chauves-souris dans vingt Etats américains et se propage au Canada. Apparue en 2006 à New York, elle serait due à un champignon né en Europe, ont révélé des chercheurs américains.

«Les chauves-souris se transmettent la maladie entre elles», explique Ann Froschauer, du Fish and Wildlife Service (FWS). «Notre stratégie de confinement consiste essentiellement à empêcher que le champignon s’introduise accidentellement dans une zone plus éloignée que là où peuvent aller les chauves-souris. Par exemple, nous voulons éviter que quelqu’un monte dans un avion à New York et crée un nouveau foyer pour le champignon à Seattle.»

Les chauves-souris européennes sont immunisées

Le champignon en question, Geomyces destructans, se plaît dans les milieux sombres et humides, comme les creux dans la roche, les caves ou les greniers où hibernent les chauves-souris. Des études récentes ont démontré que la moitié des espèces de chauves-souris seraient susceptibles d’attraper cette maladie qui leur recouvre le museau d’une fine couche de champignons blancs. Certaines espèces pourraient même s’éteindre dans les vingt prochaines années.

Le champignon a été observé en Europe, mais il n’y fait pas les mêmes ravages: les chauves-souris ont développé une immunité à la maladie. Les chercheurs américains espèrent maintenant pouvoir étudier cette résistance naturelle des chauves-souris européennes pour protéger leurs congénères américaines.