Tara Océans: Au plus près du plancton

VIDEO L'expédition Tara Océans, revenue samedi à son port d'attache, va permettre d'analyser des milliers d'échantillons de plancton...

à Lorient, Audrey Chauvet. Montage: Jonathan Duron.

— 

Un échantillon de zooplancton prélevé au large de Lorient, à bord de Tara Océans, le 31 mars 2012.
Un échantillon de zooplancton prélevé au large de Lorient, à bord de Tara Océans, le 31 mars 2012. — A.Chauvet - 20 Minutes

Les scientifiques qui vont analyser le plancton collecté par Tara sont les Champollion des temps modernes. Décoder le génome de ces micro-organismes, c’est un peu comme déchiffrer les premiers hiéroglyphes: des formes, des tailles, des couleurs différentes, mais surtout un mystère épais autour de ces formes de vie primitives qui ont donné naissance à toute la biodiversité de la planète.

Pas d’étonnement donc, à ce qu’un des outils principaux des scientifiques s’appelle «la rosette»: ces bouteilles d’une dizaine de litres ont été descendues 375 fois pendant les deux ans et demi de l’expédition. «Nous avons collecté du plancton jusqu’à 1.000m de profondeur, explique Céline Dimier, ingénieure biologiste. Nous avons des appareils à bord qui nous permettent de déterminer les zones où faire les prélèvements.» Des filets ont également été utilisés pour ramener le plancton, des plus petits organismes, avec des mailles de cinq microns, aux plus «grands» d’environ 700 microns. Déployés 1.500 fois, les filets ont permis de collecter des milliers d’échantillons qui seront maintenant analysés en laboratoire.

 

Si la vidéo ne démarre pas, cliquer ici.

Des images de planctons, filmées par le CNRS: