Quand les morts deviennent des récifs pour les poissons

A.C.

— 

Après la mort, on peut encore servir à quelque chose. Tandis que certains choisissent de faire disperser leurs cendres sous un arbre pour apporter de la matière organique aux sols, une entreprise de pompes funèbres américaine propose maintenant de transformer les morts en récifs marins.

Le concept, baptisé «Eternal reefs» (récifs éternels),  consiste à mélanger les cendres à du ciment pour former un bloc qui servira d’habitat aux mollusques, crustacés et poissons. Il en coûtera 6.000 euros aux proches des amoureux des fonds marins, qui pourront suivre la dérive du bloc grâce à un GPS.

D’après la société de pompes funèbres, le ciment est uniquement composé de matières naturelles et modelé pour avoir une forme qui incite la vie marine à se fixer dessus. Un argument qui est aussi utilisé par les partisans des éoliennes en mer, qui expliquent que leurs bases ont permis de faire prospérer des espèces de crabes, par exemple.