Des séjours linguistiques pour les jeunes écolos

EDUCATION Un organisme propose des séjours «éco-responsables» pendant lesquels les jeunes peuvent apprendre une langue et protéger l'environnement...

Audrey Chauvet

— 

Cours d'anglais, illustration.
Cours d'anglais, illustration. — DURAND FLORENCE/SIPA

Brian is in the garden with the lombricomposteur. Pour les jeunes sensibles à l’écologie, un organisme de formation propose des séjours linguistiques «éco-responsables»: cours thématiques, sorties nature et apprentissage des bons gestes sont au programme de ce que ESL présente comme une «expérience» plutôt qu’un banal séjour à l’étranger.

Des clients de plus en plus sensibles au respect de l’environnement

ESL a lancé il y a deux ans une démarche de verdissement de ses écoles partenaires. «Nous avons fourni un outil d’auto-évaluation aux écoles pour qu’ils mettent en place une démarche de responsabilité sociale et environnementale», explique Krister Weidenhielm, responsable des partenariats. La plupart d’entre elles faisaient déjà des petits gestes, mais rien n’était formalisé ou systématique. C’est pour mettre en valeur et pérenniser ces efforts qu’ESL les a incitées à rédiger des chartes, destinées à terme à être présentées aux clients. «Les décisions d’achat sont de plus en plus influencées par ça, et en tant qu’éducateur nous avons une responsabilité de sensibiliser ceux qui ne le sont pas encore», estime Krister Weidenhielm. 

Une des écoles partenaires, en Irlande du Nord, accueille ainsi des jeunes de 12 à 16 ans pour un séjour un peu particulier. Dans cette école équipée de panneaux solaires et d’un système d’épuration des eaux usées par des roseaux, les cours peuvent se passer à l’extérieur, au cours d’une randonnée, d’une sortie kayak ou pendant un week-end thématique dans la nature baptisé «Leave no trace» (ne pas laisser de traces). L’occasion d’apprendre plein de nouveaux mots: comment dit-on «biodégradable» en anglais?