Challenge Green TIC Campus: la finale approche

TECHNOLOGIE Faire participer les étudiants au développement durable en leur permettant d'utiliser des outils technologiques bien de leur temps: voici le pari que s'est lancé Fondaterra (Fondation pour des territoires durables) avec le concours Green TIC Campus...

Julia Mahaffey

— 

Etudiants sur le campus de l'Université Bordeaux Segalen (Bordeaux 2).
Etudiants sur le campus de l'Université Bordeaux Segalen (Bordeaux 2). — VALINCO/SIPA

Quelles innovations rendront les campus plus durables? C’est la question à laquelle les étudiants qui participent au concours devront répondre. Le Green TIC Campus prend pour base les Technologies de l’information et de la communication (TIC) et propose aux étudiants de la France entière d’améliorer la vie sur le campus en mêlant high-tech et développement durable. Pour cela, trois catégories ont été retenues: «ancrage territorial du campus», «vie étudiante et sensibilisation», et «gestion environnementale du campus».

Le concours a commencé avec plus de 60 équipes. Aujourd’hui, il n’en reste que 16, qui s’affrontent en demi-finale jusqu’au 25 avril. La finale, disputée par les 6 équipes restantes, se déroulera le 4 mai prochain. Quelle récompense pour l’équipe lauréate du Grand Prix? Une bourse de 10 000 euros qui leur permettra de concrétiser leur projet. Toutefois, chacune des trois catégories aura aussi son équipe gagnante: celle-ci se verra offrir un voyage d’étude d’une valeur de 2 000 euros.

Le 4 mai prochain, chaque groupe défendra son projet: les six équipes auront chacune 10 minutes pour convaincre oralement le jury (composé de professionnels du développement durable). Les critères retenus? Pertinence, potentiel économique, viabilité et conditions de faisabilité du projet.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi voter pour un de ces projets: En plus des prix décernés par le jury, un prix Coup de cœur sera également attribué. Il reviendra au projet qui aura recueilli le plus grand nombre de votes sur le site du concours. Voici une bonne opportunité d’encourager ces jeunes à imaginer une société plus durable!

 Le guide des «Campus responsables»