Le moratoire sur les OGM sera rétabli dans les prochains jours

Avec Reuters

— 

La France va réintroduire le moratoire sur la culture du maïs génétiquement modifié Monsanto 810 dans les prochains jours, à temps pour empêcher leur utilisation cette année, a déclaré mardi le ministère de l'Agriculture. Le conseil d'Etat avait suspendu en novembre dernier l'interdiction datant de 2008 de commercialiser et de cultiver le maïs transgénique du groupe américain en France, estimant qu'elle n'était pas suffisamment fondée.

Après avoir promis d'étudier toutes les voies possibles pour le maintenir malgré la décision de justice, le gouvernement a demandé en février à la Commission européenne de suspendre la culture du MON810, seule céréale transgénique autorisée dans l'Union européenne.

«Principe de précaution»

«Une clause de sauvegarde sera prise dans les prochains jours sur la base de ce qui a été transmis à la Commission et du retour de la consultation publique», a dit à Reuters un responsable du ministère de l'Agriculture, précisant que cette consultation, qui s'achève mardi soir, pourrait apporter de nouveaux arguments à la France.

Invoquant les risques environnementaux, la France s'appuie sur le «principe de précaution» inscrit dans sa Constitution pour empêcher la culture des OGM sur son territoire. La consommation reste autorisée, avec une obligation d'étiquetage, et la France importe de grandes quantités de céréales transgéniques de l'étranger, principalement pour nourrir le bétail.