Indonésie: Le papetier APP accusé par Greenpeace d'abattre un arbre menacé de disparition

© 2012 AFP

— 

Le groupe indonésien Asia Pulp and Paper (APP), un des géants mondiaux de la production de papier et de pâte à papier, abat illégalement du ramin, une espèce d'arbres menacée, a affirmé jeudi l'organisation écologiste Greenpeace.
Le groupe indonésien Asia Pulp and Paper (APP), un des géants mondiaux de la production de papier et de pâte à papier, abat illégalement du ramin, une espèce d'arbres menacée, a affirmé jeudi l'organisation écologiste Greenpeace. — Romeo Gacad afp.com

Le groupe indonésien Asia Pulp and Paper (APP), un des géants mondiaux de la production de papier et de pâte à papier, abat illégalement du ramin, une espèce d'arbres menacée, a affirmé jeudi l'organisation écologiste Greenpeace. «Nous avons pris Asia Pulp and Paper la main dans le sac», a assuré Bustar Maitar, membre de Greenpeace, lors d'une conférence de presse à Jakarta. «Une enquête révèle que sa plus importante usine est régulièrement alimentée en ramin», a-t-il ajouté en présentant les résultats d'une étude d'un an.

Appel à boycotter le groupe

Joint par l'AFP, APP a assuré dans un communiqué qu'il prenait «très au sérieux tout ce qui peut indiquer une violation des réglementations concernant la protection d'espèces d'arbres en danger». «APP va dorénavant étudier ces allégations de très près», a ajouté le groupe dans un communiqué. L'enquête de Greenpeace a été menée clandestinement par des militants sur une forêt de deux millions d'hectares environ qui appartient à APP dans la province de Riau, sur l'île indonésienne de Sumatra (nord-ouest).

Des analyses en laboratoire ont montré que 46 des 56 échantillons de bois prélevés à l'usine contenaient du ramin, a précisé Bustar Maitar. Le ramin est une espèce d'arbre menacé et protégé par la loi indonésienne ainsi que par la Convention sur le commerce international des espèces en danger (CITES). Greenpeace a en conséquence appelé les sociétés achetant des produits APP à boycotter le groupe, citant Xerox, Danone et National Geographic. L'organisation écologiste a nombre de fois accusé APP de détruire la forêt indonésienne, rendant le groupe responsable notamment de la disparition accélérée des tigres de Sumatra.